JogBlog: carnet d'entrainements et récits de courses.

Objectif 2007: Marathon de Paris

mardi 27 mars 2007

Les jambes chargées

Tout d'abord désolé de blogguer les courses avec un peu de retard. J'ai déja eu l'occasion de l'écrire, je maintiens mes 3 sorties par semaine même si les douleurs dans le bas des jambes commencent à laisser des traces.
Cette sortie longue de dimanche devait être la sortie maousse costo de mon plan d'entrainement. Seulement voila, je suis seul. J'ai bien essayé de rameuter Filous pourqu'il vienne avec moi mais j'ai comme l'impression qu'il est en train de lacher prise. Après 3/4 coups de téléphone j'étais résolu à partir tout seul, advienne que pourra. Heureusement, le coach m'a téléphoné 1h avant mon départ et ca donne un peu de baume au coeur :-). Je pars donc sur ma coulée verte direction la piste de 1km près du Château de Vincennes ou je dois retrouver Coach. Le parcours fait grosso-modo 6,5km. Une fois ensemble nous faisons un petit tour du Jazzy, puis un tour du Lac des Minimes. Lorsque le coach me quitte ca fait 1h30 que je cours à une allure de 5'30 le kilo. Je n'ai pas de réel objectif de vitesse, je veux juste tenir sans avoir de crampes.
Au lieu de repartir vers chez moi, je décide de continuer mon tour dans le bois. Après 1h52 de course je passe devant un bus qui me ramène chez moi. Là j'ai été faible, j'ai pris le bus. Je sais c'est pas terrible. J'ai couru 20,5km et il me manque ces 4/5km qui auraient fait la différence.
Attention, je suis tout de même satisfait car dimanche matin je ne donnait pas cher de ma peau ...
Par contre il va falloir que je remette ca dimanche avec un sortie samedi matin histoire de charger un peu les jambes.

lundi 5 février 2007

Changement de parcours

Je retrouve Davis à vélo pour cette sortie longue. Je m'étais mentalement préparé à faire le même parcours que la semaine dernière avec un petit changement sur la fin pour augmenter progressivement la distance. Dès les permières minutes de course Davis modifie le programme et il à bien fait.
J'ai déja eu l'occasion de vous dire combien il est difficile de faire toujours les mêmes courses semaine après semaine. En fait courir plus d'1h30 sans trop croiser de voiture n'est pas si simple si on veut rester dans l'Est Parisien. Je ne me plains pas trop mais c'est vrai que les courses ont tendance à se ressembler ces derniers temps.
Je suis donc Davis qui fait office de guide dans le bois de Vincennes. L'allure est tranquille (5'25) et restera globalement stable pendant toute la sortie.


Au final une sortie de 1h36 avec 17.65km au compteur.

lundi 29 janvier 2007

comme un air de "déja vu" ...

Départ dimanche matin pour la sortie longue de la semaine. Davis se joint à moi en vélo et nous voila donc parti pour une petite balade dans l'est Parisien (Vincennes, Nogent, Joinville ...).
Rien à dire si ce n'est que c'est exactement la même course que la semaine dernière. Même trajet, même allure. Je voulais augmenter la distance un petit peu mais au final c'est 1h31 pour 16,6km.
Les sensations sont bonnes, la douleur aux ischios n'est apparue qu'au 8ème km (mieux que la semaine dernière). A peine fatigué ...
La semaine prochaine j'augmente la distance.

mardi 23 janvier 2007

Dimanche c'était sortie longue au menu

Après une semaine riche en course (deux sorties en semaine) je m'étais fixé comme objectif de courir plus d'1h30 ce dimanche.
Comme vous avez pu le lire dans sa note, Davis m'accompagne. Je ne m'étendrais pas sur le sujet, il sait que sa situation me fait ch... et ca n'a rien à voir avec la course.
Départ donc sous un soleil hivernal (ca veut dire qu'il fait froid). On se met rapidement d'accord sur le chemin que l'on va emprunter. Grosso modo notre sortie doit faire plus de 16km, on prend donc naturellement la direction des bords de Marne. La course est agréable, l'allure est tranquille. Il y a seulement cette douleur aux ischios de la jambe droite qui ne me laissent pas profiter de ce moment de 'détente'.
On fait demi-tour dès le premier pont histoire de ne pas trop forcer, puis retour au point de départ en longeant le parc floral.
Au final une course de 16,8km en 1h31. Je ne me sentais pas vraiment fatigué, si ce n'est que la cuisse droite tirait vraiment sur la fin. Je glace tous les soirs et je m'étire.

lundi 25 décembre 2006

ca augmente doucement ...

Départ ce matin pour ma sortie dominicale. C'est définitivement plus dur tout seul, j'attends donc avec impatience le retour de mon fidèle compagnon de course (je l'écrirai autant de fois que nécessaire pour qu'il se mette en tête que sa retraite de la course à pied n'est que temporaire).
Il fait froid et humide, une légère bruine (pas désagréable) va persister tout au long de la course. Mon objectif est de courir 15km afin d'augmenter progressivement la distance du dimanche. Il faut que j'arrive à faire régulièrement 20km avec des pointes à 28km-30km. J'ai en effet l'impression que mon entrainement de l'année dernière manquait de très longue sortie.
Mon parcours est simple: départ de chez moi, direction la coulée verte vers Bastille, Bois de Vincennes, 2 tours du Lac de Vincennes et on rentre par le même chemin.
Les sensations sont bonnes, je trouve rapidement mon rythme et je cours sans problème. Je peux même me permettre quelques accélérations autour du lac et sur le chemin du retour.

Au final une course de 15km tout rond en 1h22 soit 5'11 le kilo.

dimanche 10 décembre 2006

Une sortie longue pas vraiment prévue

Le (ce) blog à pour moi deux vertus:

  1. Blogguer pour courir et vice-versa
  2. Avoir une mémoire de mes entrainements passés

Hier je relisais l'entrainement que j'avais suivi (Davis n'était pas encore sur le blog) l'année dernière et je me suis rendu compte que nous étions beaucoup plus rigoureux. Même si je me trainais quelques petits problèmes de pieds qui m'obligeaient à espacer mes entrainements j'avais déja commencé les séances un peu longue (plus d'une heure).
Nous avons donc décidé avec Davis de partir pour une sortie d'1h15 sans réel objectif de distance. Il faisait froid et sec. Départ comme d'habitude près du Zoo de Vincennes, direction Nogent sur Marne. C'est ce même chemin que nous avions emprunté l'année dernière lors de notre préparation au Marathon.
Les avantages de ce chemin est qu'il change de notre tour du bois de Vincennes, qu'il est plus long et plutôt beau. Il faut voir les petits pavillons proches du Pavillon Balthard.


Nous avons mal qualibré notre course et au lieu des 1h15 prévu nous avons finalement couru près d'1h30. Les sensations étaient bonnes. Les jambes et le coeur ont tenu le choc ce qui est bon signe pour le reste de la préparation.

Au final une course de 16.2km en 1h26

dimanche 26 mars 2006

Opération repérage

Variante pour ce Dimanche puisque j'ai rendez-vous chez Filous (le fameux troisième homme du semi marathon), vers le Trocadéro. Davis déclare forfait pour cette course (cf. son post assez explicite), nous ne serons donc que deux. Notre objectif est de faire un peu de repérage du parcours du marathon et de profiter que les quais soient fermés. Direction donc le pont de l'Alma afin de prendre les quais (le parcours du marathon est dans l'autre sens), on est au niveau du km 27. Tout droit jusqu'au pont Charles de Gaulle, au niveau de la garde d'Austerlitz, puis on rebrousse chemin en traversant la Seine jusqu'au pont de Garigliano, un tour dans le bois de Boulogne et on retourne au point de départ. Le tout fait grosso modo 25km (la Garmin était pas mal perdu). Notre opération repérage tourne un peu court mais l'esprit du parcours était là ;-)

Je suis désolé Filous de l'écrire mais le parcours n'est pas très agréable. Même si on ne traverse pas beaucoup de rues ca reste très très urbain. Par contre la course c'est très bien passée, les jambes étaient fatiguées et les muscles ont tiré mais le tout à tenu le coup. Notre rythme très proche du marathon, une moyenne de 5'35-5'40 le kilo, est un bon signe pour le jour J. Je suis également content que cette dernière grosse course soit derrière moi et je commence à me rallier à la théorie de Davis: "Faut se reposer". Du coup mes prochaines sorties vont être plutôt tranquilles.

dimanche 19 mars 2006

Ca va mais ...

Ce matin départ de la maison à 8h20 pour retrouver Davis et affronter la fameuse sortie longue. L'objectif est de courir 2h15, et de faire ainsi plus que 25km (mon dernier record pointe à 24km). Ce départ au aurore (pour un Dimanche) est justifié par le semi du Val de Marne qui part à 9h15, je cherche encore pourquoi on avait besoin d'être là bas vers 9h15 puisqu'on ne fait pas le semi mais ca belle lurette que je ne m'occupe plus de l'organisation des horaires quand je cours avec Davis.

Début de course un peu rapide avec une moyenne de 5'10 au kilomètre, on se force à ralentir le pas car on doit être à allure marathon (en gros 5'20), après un grosse demi heure de course on rejoint le parcours du semi, du coup les routes sont vides et on peut courir tranquilement. Lors de la deuxième boucle du semi on rejoint la tête de course ce qui à deux effets:

1. on accélère sans même s'en rendre compte (km 17, 18 et 19)

2. on discute le coup avec des coureurs qui comme vous l'a dit Davis on une moyenne de 18km/h sur le semi.

Voici le graphe de nos allures:

On retrouve notre allure situé à 5'15 pour la fin de la course, mais exactement au 24ème km un début de crampe sur le mollet droit commence à m'handicapé. J'allonge le pas mais rien à faire la crampe s'installe et elle va même se déclancher au 26km ce qui coincide plus ou moins avec notre arrivée (heureusement pour moi).

Revenons quelques instants sur cette crampe qui commence à m'inquiéter:

  • est-elle du au manque d'hydratation ? nous n'avons en effet presque pas bu pendant la course, et j'ai pris un gel comme ravitaillement. En l'écrivant je me rends bien compte que c'est débile.
  • est-elle du au fait que mon corps n'était jamais allé jusque là ?
  • comment faire en sorte que ce n'arrive pas le jour j ?

Dans tous les cas je reprogramme une course longue Dimanche prochain, je suis sur que le corps à une mémoire de ces efforts ...

lundi 20 février 2006

Mon record

Avec le marathon qui approche à grand pas il fallait à tout prix une sortie longue (plus de 20km) digne de ce nom. Pour cette course je retrouve mon fidèle partenaire, ca faisait longtemps que nous n'avions pas couru ensemble et je peux vous dire que c'est plus facile de courir à 2 que tout seul.

Nous voici donc au départ sous une pluie nourrie pour une course programmée de plus de 2h00 dans l'Est parisien. Je veille à ne pas accélérer trop vite au départ pour éviter les erreurs commises lors des 20km de Paris, notre allure tourne autour de 5'30 le kilomètre (même un peu plus lent) et les jambes sont encore un peu lourdes de la séance de Jeudi soir mais je suis content.

Direction Nogent, puis on descend le long de la marne. Le parcours est agréable et le rythme est bon, on accélère l'un l'autre sans s'en rendre compte, par contre j'ai rapidement très mal au pied car j'ai remarqué un défaut dans ma chaussure gauche. Un morceau de plastique à percé le tissus et frotte continuellement sur mon talon :-(, je peux vous dire que j'ai rapidement très mal (au bout de 7km) et que je sens bien que ca commence à saigner un petit peu mais je m'accroche. Petit halte pour tenter de remettre de la mousse sur la partie déchirée de la chaussure et on repart. Les villes s'enchainent et ormis ma chaussure défectueuse je suis vraiment bien.

Je passe le cap du semi marathon en 1h49, soit presque mon temps des 20km sans trop forcer (petit moment de jubillation), au final on termine une séance de 23,2km en 2h00 et du coup je bats mon record personnel :-)

Mon pied n'est pas dans un très bon état mais j'ai l'habitude, sinon j'aurais pu continuer ...