JogBlog: carnet d'entrainements et récits de courses.

Objectif 2007: Marathon de Paris

vendredi 27 juillet 2007

Le marathon? Même pas mal ! Ou les 10 commandements.

Vu le nombre de questions sur le sujet dans les commentaires de mes précédents billets, je vous propose mes réflexions personnelles sur la gestion d'un marathon. Ce billet est plutôt destiné aux coureurs ayant peu d'expérience sur marathon, les autres y trouveront, je pense, des souvenirs plus ou moins douloureux !

Pour nous coureurs, le marathon est une distance mythique et fortement chargé en émotions, c'est souvent L'OBJECTIF de toute personne qui court régulièrement car il permet de donner quelques lettres de noblesses et de nous faire rentrer dans un groupuscule (certains mentionnent même le fait d'avoir finit un marathon sur leur CV...).

Pour ma part, j'ai 25 marathons "officiels" derrière moi et je suis loin d'avoir fait le tour du sujet, en fait je peux même vous affirmer que l'on apprend à chaque course un nouveau truc. Je vais essayer de faire une compilation de mes petites constations sur le sujet. Comme d'habitude, ceci est tout à fait personnel et j'invite chacun à se faire sa propre opinion.

Lire la suite

mercredi 18 juillet 2007

Recettes de cuisine pour coureurs

La fin juillet approche et avec elle, le début de ma préparation pour les courses d'automne. Je vais prochainement poster mon plan d'entrainement mais avant je voulais vous donner une petite compilation de réflexions personnelles sur les petits trucs et recettes que je m'applique pour courir au quotidien (en fait, ceci correspond à plusieurs demandes que j'ai eu récemment par mail).

Avant toute chose et pour être très clair, je n'ai pas la prétention de détenir une quelconque vérité, je vous livre telles quelles des réflexions personnelles qui ont marché pour moi pour progresser ou rendre plus facile la pratique de la course à pieds. Je ne suis pas sponsorisé ou autre par telle ou telle marque. Je ne garantie aucun résultat et surtout je ne veux pas être tenu pour responsable des petits désagréments que mes petits trucs pourraient causer ! Par ailleurs, je vous préviens tout de suite que certains trucs vous sembleront franchement évident et d'autres probablement très débiles.

Voilà, tout ceci étant dit, passons au vif du sujet.

I - Avant la course

Ici, je parlerai uniquement de la mise en condition pour une sortie ou une course mais pas de plan de préparation (voir mon prochain billet). L'avant-course doit permettre de courir dans les meilleures conditions possibles et prendre un maximum de plaisir (le moteur de la progression).

  • Commençons par les fondamentaux... personnellement je cours avec des paires de chaussures Asics dont je trouve l'amorti très progressif et souple et je suis fana depuis des années de la gamme "DS trainer" pour la route et "Trabucco" pour les courses natures. D'après mon expérience, les autres marques les plus diffusées dans le peloton sont New Balance et Mizuno: je laisse à chacun se faire une idée mais je trouve l'amorti de NB plus "dur" (j'ai l'impression de courir dans des sabots mais on sent beaucoup mieux la route) et Mizuno est plutôt à réserver, je trouve, pour les courses natures. Les 2 modèles cités ci-dessus sont un peu onéreux mais pour l'utilisation que j'en ai (une sortie quotidienne et des sorties de plus de 2h), on sent la différence avec les modèles deux fois moins chers: outre la sensation "chausson", le maintien latéral est excellent.

Une paire de chaussure dure à peu près 1000km, et je m'astreins à les changer au-delà pour conserver un amorti efficace, je tiens donc le compte des km parcourues par mes chaussures (une évaluation). J'utilise également toujours 2 paires de chaussures en même temps avec un niveau d'usure différent pour éviter d'accentuer des défauts de foulée. Ce petit truc m'a permis de fortement diminuer mes blessures et d'augmenter mon nombre de séances hebdomadaires. Enfin, j'achète toujours des chaussures universelles (sans correction de pronation): les corrections sont souvent mal adaptées et en cas de fragilité des tendons ou des articulations, il faut souvent recourir à des semelles orthopédiques pour "compenser"... franchement, c'est beaucoup plus simple de ne pas rentrer dans ce débat là et de rester sur des chaussures à correction dites "universelles" cad ni pronatrices, ni suppinatrices quitte à les changer un peu plus souvent.

Petite précision: on a un profil pronateur quand le pied attaque le sol avec l'extérieur et termine la foulée avec l'intérieur, la suppination c'est l'inverse.

  • Autre élément à ne vraiment pas négliger avec les chaussures, une bonne paire de chaussette permet d'éviter les échauffements et les ampoules. Personnellement, je prends les chaussettes "performance" de Go Sport, j'ai pu les tester sur des ultras et c'est garantie 0 souci: elles possèdent un élastique qui entourent le pied et évite les glissements. Autre truc: si vous n'avez que des chaussettes de ville pour courir (ça peut arriver en vacances !), vous pouvez en mettre 2 paires l'une sur l'autre, ce qui est très efficace pour les ampoules et les frottements.

Lire la suite

lundi 2 juillet 2007

Un peu dans la galère

Merci à Philippe pour avoir éviter à ce blog de sombrer dans un état comateux post-marathon. Ses articles sont de qualités.
Pour ma part, si je blog peu mes courses c'est surement parce que je ne les trouve pas digne d'interêt. Mais puisque un des objectifs de ce blog est de faire partager mon expérience de course à pied, voici ce qui m'arrive depuis quelques semaines.
J'ai rechaussé mes baskets fin mai sans pour autant avoir vraiment repris le chemin de l'entrainement puisque je cours grosso-modo 1 à 2 fois par semaine. Je suis donc devenu officiellement un coureur du dimanche :-).
Je fais 12km le dimanche à une allure plutôt pépère (5'30) le kilo et plutôt 9km le mercredi (allure un peu plus rapide). Je ne vais pas vous mentir, je ne cours pas régulièrement le mercredi (honte à moi), surement par manque de motivtion.
Par contre je continue à souffrir puisque la pause post-marathon n'a pas soigné mes petits bobos. J'ai les mollets/tendons qui sont très sensibles et depuis 1 semaine j'ai une douleur au genou qui arrive après 5-6km de course. J'ai donc repris rendez-vous chez mon ostéopathe la semaine dernière. Verdict sans appel:
- bassin bloqué (la manip pré-marathon n'avait pas été très efficace)
- problème de maintient plus général du coup il pense que mes semelles ne sont plus adaptées.
Me voila donc reparti pour un tour :-(, avec un programme à venir pas très réjouissant:
1. je dois enlever mes semelles (depuis les douleurs se sont intensifiées et les ampoules revenues)
2. je dois retourner voir mon podo pour un bilan
3. Ensuite on avise...
Les douleurs étants plus présentes sans les semelles j'ai passé un petit coup de téléphone à mon ostéo lui demandant si il prenait plaisir à me voir souffrir. Visiblement oui, sa réponse a été lapidaire: "c'est très bien, vous ne touchez rien et on se revoit après votre visite chez le podologue".
A suivre ...

PS: je prends le temps de répondre au post de Philippe ...