JogBlog: carnet d'entrainements et récits de courses.

Objectif 2007: Marathon de Paris

mercredi 30 août 2006

Mais ou est passé Jérome ?

Ce soir, nous voila de sortie pour un petit entrainement d'une heure. Notre rythme est assez cool, sauf qu'au milieu de notre sortie, nous ajoutons un tour sur notre nouveau chemin de prédilection (500 metres de montée, 500 metres de descente) et nous entamons quelques répétitions.
Le probleme, et c'est la deuxieme fois en peu de temps, c'est que Jérome lache au bout de la deuxieme répétition, victime de ce qui parait etre une crampe assez sévère.
Malgré tout, nous parvenons à rentrer.
J'espere que ces petits pépins ne sont qu'accidentels. La nature est vraiment dure avec le corps du coureur à pied.

lundi 28 août 2006

Jérome a déja ecrit l'essentiel, mais...

...les jambes de ce gars qui s'entrainait en côte, c'etait carrement fascinant. Quand j'y repense, je crois pouvoir dire qu'il avait en epaisseur de cuisse environ le double de moi. Pour reprendre une autre image, pour les fans de Terry Gillian, on aurait dit le coureur dans les aventures du baron de Munchausen.
J'aurais bien aimé voir sa poussée au démarrage d'une 100 metres...

dimanche 27 août 2006

Atypique

Je retrouve Davis ce dimanche matin pour une sortie au parcours atypique. En effet pas grand chose à voir avec l'un de nos deux parcours de prédilections car nous partons du Château de Vincennes (on est tout de même pas vraiment perdus) direction la piste cyclable, l'hippodrome et enfin la fameuse piste de 500m en côte du côté des bords de Marne.

Comme j'ai du déja l'indiqué dans un précédent billet la particularité de cette côte est d'être métrée sur l'ensemble des 500m et en pente. On y rencontre un bon nombre de coureurs qui arborent souvent des T-Shirt glanés/gagnés au cours d'une de leur course (marathon, semi ou plus exotique comme moi ce matin qui portait le T-Shirt des feux 10km Fila de Paris).

Davis fixe le nombre de montées à 3 avec comme objectif de faire 2'30 pour la première montée puis d'accélerer tranquillement. Notre (mon) erreur aura été de suivre un groupe de coureurs avec des objectifs plus importants que les miens et d'essayer de les coller. Le resultat est toujours le même: on ne peut pas tenir la longueur en sur-régime et si mon premier 500m a été bouclé en 2'12, le suivant est en 2'20 et impossible de repartir pour le troisième que Davis fera en semi-solo (je l'ai accompagné sur les 300 derniers mètres).

Sur le retour nous croisons un coureur de sprint avec des cuisses grosses comme des jamboneaux (drôle d'impression de le voir de si près). Nous retournons tranquillement à notre point de départ pour boucler une sortie de 12,5km en 1h10.

Les sensations étaient bonnes si ce n'est cette petite douleur au mollet gauche que j'attribue à un début de crampe que j'ai eu au cours de la semaine, il faudra vérifier ça.

vendredi 25 août 2006

Quelle reprise...

Petite sortie de reprise.
1 heure avec 15 fois 30/30.
Ca fait du bien...

jeudi 24 août 2006

Note médicale

Juste un petit billet supplementaire.
A la suite du marathon de PARIS, et comme j'avais oublié de me couper les ongles correctement, j'ai eu un hématome sous l'ongle du gros doigt de pied.
J'ai trainé ça pendant des mois sans y prendre trop garde jusqu'à ce que l'ongle tombe et que je découvre en dessous un drole de truc.
Finalement, j'ai consulté un pédicure podologue qui m'a réparé tout ça.
Mais j'ai évité de peu l'incarnation.
Conclusion, il faut faire attention à cela et aller consulter un specialiste dès que l'ongle est tombé, sans attendre. Et pour ceux qui seraient interessé, j'ai désormais l'adresse d'un très bon professionnel.

Trop sympa.

Ce mardi en fin de journée, Jérome et moi décidons comme à notre habitude d'aller faire notre petit tour dans le bois de Vincennes. Rythme soutenu (12 kms heure à peu près) et discussion entre joggers. Sur la fin du parcours, au retour, nous sommes dépassé par un coureur (profil de runner régulier, taillé dans la pierre, bien pour la discipline quoi !). Nous entamons la discussion avec lui :

Nous : Salut vous courez assez vite dis donc !
Lui : Ouais ça va pas mal...
Nous : C quoi votre niveau et votre discipline ?
Lui : J'ai fait pas mal de demi fond (800 et 1.500) mais maintenant j'y vais plus cool...
Nous : Ah ouais, et votre niveau avant c'etait bon ?
Lui : Ouais assez bon niveau...
(A ce stade, nous commencons à legerement saturer...)
Nous : Quoi national ? Européen ?
Lui : Non plutot international... En fait en 1999, j'ai fais les championnats du monde, mais j'ai été sorti pendant les series. Ca reste un bon souvenir.
Nous : Extraordinaire, on court avec un gars qu'a fait les championnats du monde...
(Là Jérome décroche et moi je continue encore quelques minutes seul avec le champion)
Moi : Et sur Marathon ?
Lui : J'en ai jamais fais mais justement je me suis fixé un petit challenge pour m'amuser, j'envisage d'en faire un.
Moi (le frimeur de premiere) : Ah ouais tu verras, moi j'en ai fais plusieurs, c'est le top. Et puis quelle émotion... Et c'est quoi tes ambitions ?
Lui : Maximum 2 heures 45.
Moi : Salut et bon courage. Je m'arrete avant de faire un infarctus...
Lui : Salut.
Moralité : 1. la course à pied est pleine de surprises et de rencontres sympathiques. 2. Ca fait rever un niveau aussi élevé. 3. C'est vachement bon de se la raconter en encourageant un mec qu'à quand meme fait les championnats du monde. 4. On a le droit d'etre ridicule (cf. point 3).

lundi 21 août 2006

Ca y est j'ai trouvé...

Cher Jérome, Cher Filous,
La situation est simple. Comme vous le savez, il nous faut en permanence songer au renouvellement de nos objectifs (ça fait partie du plaisir).
Et comme vous le savez, je recherche à nous entrainer pour que nous fassions un (petit pour commencer) trail histoire de voir comment ça fait de s'arracher la tête (les non coureurs à pied auront bien sur du mal à comprendre où se trouve le plaisir mais passons) sur un parcours d'enfer. J'en rêve même tellement ça me fait envie.
Et bien j'ai trouvé. Je peux même pretendre que j'ai trouvé la panacée, le top. Il s'agit d'un trail dit "noctutrail" si vous voyez ce que je veux dire (noctu+trail). Bref, allez y jeter un coup d'oeil à l'adresse http://site.voila.fr/csmrathletisme/indnoctu.htm et confirmez moi qu'on y va.
Et si vous etes pas d'accord, j'en ai un autre un peu plus tard à l'adresse http://perso.orange.fr/route4chateaux/. Ca aussi ça a l'air pas mal. Chers amis, j'attends de vous lire.

Reprise et comparaisons

Ca y est, Jérome et moi avons repris ce matin notre sortie dominicale.
En résumé 12 kms en 1 heure.
Comme l'ont fait remarquer mes corédacteurs, nos entrainements spécifiques des vacances sont tres interessants. Ils permettent d'abord de varier les plaisirs, et ensuite provoquent de nouvelles sensations (j'ai eu l'impression ce matin qu'on m'avait enlevé un poids que j'aurais eu aux jambes depuis trois semaines, du simple fait de courir sur du plat).
Mais quoi qu'il en soit, rien ne vaut de courir à plusieurs. Et c'etait bien agréable de courir ainsi.

dimanche 20 août 2006

Vive les Vacances

que c'est bon les vacances mais c'est souvent trop court !!! Visiblement l'ensemble des rédacteurs de ce blog ont décidé de faire le même genre de courses pendant les congés: sorties courtes mais régulières et surtout avec des côtes.

Lire la suite

samedi 19 août 2006

Retour un peu anticipé, mais le blog me manquait...

Tout d'abord une petite observation à l'attention de Jiwok : j'ai couru en ecoutant notamment l'entrainement specifique 30/30. C'est une idée géniale, mais faut nous offrir davantage... On (je parle au nom de Jérome aussi qui se joindra à moi j'en suis sur) a besoin de 20 fois 30/30 et non pas 10. Et on a aussi besoin de quelque chose de plus varié (en terme musical) pendant cet exercice pour plus de distraction. Voila, la commande est passée. A noter pour ceux qui ne connaissent pas encore le concept, une seule adresse http://blog.jiwok.com/.
Ensuite, pour résumer les vacances, il convient de noter que j'ai couru tous les deux jours (donc un poil plus que d'habitude). Comme j'etais en Bretagne sud, en plein golfe du Morbihan (Saint Gildas de Rhuys précisemment), j'ai pu savourer la course en bordure de mer. Exxxxxxxxxxxtraordinaire !!! Après avoir un peu cherché, j'ai fini par trouver le parcours idéal : une promenade en bord de mer, à flan de falaise d'un coté et en bordure de campagne de l'autre. Et evidemment la mer à perte de vue, tout le long de ce chemin de terre d'une longueur de 3 kilometres. Ajoutons que ce parcours avait la particularité de n'etre constitué que de montées et de descentes, style trail, avec quelques montées et descentes d'escaliers taillés dans la pierre lors des passages les plus pentus.
Et donc je m'y suis mis avec un camarade pour des séances allant d'une heure à une heure 30 pour la plus longue. Ca a été terrible (quel bonheur) avec une séance apothéose au cours de laquelle un orage terrible a éclaté.
En conclusion, que du bonheur, une Garmin bien utile, et des vacances au top.
Donc on s'y remet avec des objectifs à long terme (marathon de Londres) déterminés, et à court terme à determiner.
Salut à tous...

mardi 1 août 2006

Les vacances avec Jiwok

comme vous pouvez-vous en douter les vacances seront (je l'espère) sportive. J'ai donc chargé mon lecteur mp3 avec les entrainements rythmés de Jiwok (j'ai choisi le fractionné 30/30). C'est vraiment un travail incroyable qu'a fait Fred et je vous conseille vivement de jeter un coup d'oeil à ce blog.

bonne vacances à tous

Une dernière avant les vacances

Rendez-vous ce soir avec Davis pour une dernière course avant un break de 2 semaines. Je parle bien sur d'un break de blog mais certainement pas une break de course.

Après la course de dimanche (que je ne vous ai pas raconté, mais en résumé le parcours long en 1h06 avec une petite accélération sur la fin histoire de forcer) nous optons pour le parcours court.

On démarre doucement, d'autant plus doucement que depuis quelques courses nous avons pris l'habitude de terminer par un petit sprint. Sans vraiment chercher à dépasser l'autre c'est toujours l'occasion de finir une course en forcant un peu sur une distance qui peut varier entre 1km et 2km. Les jambes répondant bien tout au long du parcours nous avons décider d'accélérer le mouvement plus tôt que d'habitude. Ca donne fatalement 1,5km à 4'30 avec le coeur qui monte fortement, ne tenant pas vraiment le rythme jusqu'au bout on décide de s'octroyer quelques minutes de calme avant l'attaque final.

Au final le sentiment d'avoir bien forcé sur le coeur et les jambes pour une course de 9km en 46' (on avait fait 48' la dernière fois).

nos différents parcours

cela fait maintenant quelques temps qu'avec Davis nous faisons presque toujours le même parcours. Au lieu de le décrire à chaque fois voici un article/résumé de nos parcours.

Le parcours long: cela fait une boucle d'environ 12.5km, c'est typiquement le parcours que nous faisons le Dimanche matin en ce moment ou nous ne préparons pas une course précise.

Le parcours court: c'est grosso modo le même parcours que le long sauf que l'on ne fait pas le tour de l'hippodrome de Vincennes. La boucle fait à peu près 9km