JogBlog: carnet d'entrainements et récits de courses.

Objectif 2007: Marathon de Paris

dimanche 30 avril 2006

Ca fait du bien d'accelerer un peu...

Contrairement à ce que dit Jérome (dit Caliméro même s'il s'était fait oublier un moment sur ce plan), nous sommes bel et bien de retour. Les objectifs sont désormais clairement définis, ce qui met les idées au clair et facilite la préparation du programme d'entrainement.
En bref, nous avons couru 1 heure et 3 minutes ce matin pour environ 12, 5 kilometres. Tout ça avec quelques plaintes de chacun d'entres nous pendant toute notre sortie. Mais quand même, le résultat est là.
A noter que Jérome et moi savons désormais que notre rythme à l'entrainement est de 12 kms/heure, de sorte que nous devrons au cours de nos seances de fractionné et accélérations diverses, monter à 13/14 kms/heure.
Quel programme...

vendredi 28 avril 2006

Petite différence d'appréciation

Départ donc mercredi avec Davis pour notre course en semaine mais contrairement à Davis je ne me sens pas vraiment de retour (séquelle des 15km de dimanche ?). Départ au niveau du Zoo de Vincennes, direction la piste cyclable puis retour en suivant pratiquement le même chemin que l'aller. Ce qui est agréable c'est qu'il fait encore jour dépassé 20h00, du coup on peut courir tranquillement dans le bois.

Même si j'ai donné l'impression de vouloir aller vite, je suis rapidement fatigué au point de freiner un peu les élans de Davis. Il est vrai que nous avons un peu forcé avec une moyenne de 5' au kilo pendant près de 50' (ca faisait longtemps que je n'avais pas soutenu ce rythme). J'ai eu rapidement les jambes lourdes, les mollets bien contractés et un grand sentiment de fatigue, je ne me sens définitivement pas encore de retour (contrairement à Davis)...

Au final, un course de 9,4km en 47' on verra comment je suis dimanche.

jeudi 27 avril 2006

Bon bin nous voilà de retour pour de vrai.

Ca y est, Jérome et moi recommençons à courir plus sérieusement. Pour preuve, hier en fin de journée, une petite sortie d'environ 50 minutes à 12 kms/heure. Les quelques accélérations que j'ai produit étaient supportables, démontrant ainsi que les effets du marathon de Paris commencaient à s'estomper. Ca c'est une bonne nouvelle, parce que je dois reconnaitre qu'il me tarde de recommencer à courir un peu plus sérieusement, avec de nouveaux objectifs.
A ce sujet d'ailleurs, ça y est, le Jogblog évolue puisque désormais notre nouvel objectif apparait clairement. Naturellement, c'est un objectif à un an, mais tout de même; et d'ici là, nous allons nous fixer quelques echeances intermediaires.
La premiere d'entre elles est pour la fin du mois de juin 2006. En effet, le 25 juin prochain, nous participerons au marathon-relais du Val de Marne. Reste à constituer l'equipe... Nous y travaillons.

mardi 25 avril 2006

Course sociale

Je suis toujours étonné de voir à quel point la course est devenu un phénomène populaire et massif. Au delà du nombre de participants au semi ou au marathon, chaque fois que je rencontre une connaissance il y a une grande chance pour que notre conversation embraye sur la course à pied. Samedi je tombe par hasard sur une personne que je connais un peu, au bout d'1/2 heure de conversation celui-ci me glisse qu'il cours régulièrement avec quelques semis à son actif. Nous nous donnons donc rendez-vous le lendemain matin pour une sortie Dominicale.

Lire la suite

lundi 24 avril 2006

Retour tranquille.

Tout comme Jérome, j'ai couru 2 fois la semaine derniere, mercredi et dimanche pour des sorties d'environ 50 minutes. Je retrouve tranquillement mes sensations, même si je continue à être un peu fatigué. J'ai le sentiment que le marathon laisse tout de même quelques traces durables.
J'attends désormais deux choses :
- que Jérome nous toilette le blog - en l'actualisant - pour que je puisse à nouveau m'y exprimer et m'y epanouir pleinement compte tenu de nos nouveaux objectifs pour cette saison 2 de Jogblog ;
- que nous précisions nos objectifs sachant que j'ai déja eu l'occasion de les exprimer pour ma part dans un précedent billet. J'attends désormais que mon complice me précise les siens pour que nous nous accordions.

samedi 22 avril 2006

On y retourne

Comme l'a dit Sandyonara dans un de ses commentaires l'après marathon est difficile et je commence à comprendre pourquoi. C'est tout d'abord difficile physiquement, j'ai encore les muscles douloureux et la tension dans la cuisse droite n'est toujours pas partie (j'attends avec impatience ma visite chez l'ostéo pour remettre tout ca en ordre).

Bref on (avec Davis) se force pour aller courir ce mercredi afin de reprendre un rythme régulier. On cours sans forcer dans le bois de Vincennes, on se fait la réflexion qu'avec les beaux jours ce sera plus facile de courir et surtout plus agréable. C'est drôle car on a fait ce chemin tout l'hiver, il a fait froid voir même très froid, il a plu et neigé et c'est pourtant maintenant que c'est devient difficile de se motiver pour y aller ...

Au final nous avons courur 52' pour faire 9.4km, ce qui nous donne une moyenne correct. Il faut vite trouver notre semi à la rentrée (si des lecteurs on des idées elles sont les bienvenues) afin d'avoir une course en ligne de mire. Prochaine course programmée pour Dimanche.

mardi 18 avril 2006

Phase transitoire

Dimanche petit footing d'1heure sans réel objectif. Ca ne fait qu'une semaine que je n'ai pas couru et pourtant j'ai l'impression que ca fait un mois, je me sens mou et gros. Faut dire que j'ai faim et que je mange, c'est fou comme notre esprit peut nous jouer des tours car la balance indique toujours le même poids et j'ai pourtant l'impression de grossir à vu d'oeil.

Départ sur un petit rythme de 5'30 le kilo, les muscles sont tendus mais globalement ca répond plutôt bien. Encore une phénomène psy interessant car pendant la course j'ai guetté des signes de crampes au niveau des mollets preuve que le marathon est encore bien présent dans mon esprit. On accélère un peu au bout de 30' de course sans même s'en rendre compte et là encore ca tient, après une montée dans un petit sentier qui nous fait chuter la moyenne on rentre tranquillement à la maison (j'ai tout de même acceléré un peu sur un kilo juste pour voir).

Au final, une sortie qui sent la rentrée des classes avec de nouveaux objectifs. Je suis d'accord avec Davis pour le programme des mois à venir (quoique attendre 1 an avant le prochain marathon je trouve ça long):

  • Semi à la rentrée avec un objectif de 1h35 - 1h40 (ca fait tout de même 6 minutes de moins qu'à Paris)
  • Marathon de Londres en 2007 (on verra plus tard pour les objectifs).

C'est reparti...avec de nouveau objectifs.

Et voilà.
Après ce marathon de Paris 2006, et après la premiere saison de nos aventures, nous voilà repartis avec de nouveaux objectifs qui restent à preciser. Jérome devra modifier ce blog qui mérite de tenir compte de l'évolution de la situation et de nos nouvelles ambitions. A priori, pour ma part, j'aimerai que nous nous consacrions à la préparation du Marathon de Londres 2007. J'aimerai aussi preparer un semi, avec pour objectif 1h35. Je pense que Jérome sera d'accord avec ce programme, mais j'attends qu'il s'exprime clairement sur le sujet.
Quoi qu'il en soit, nous avons recommencé à courir ce week-end, une petite sortie de 50 minutes environ, environ 11 kms/heure. Les sensations sont correctes,et les douleurs musculaires desormais marginales.
Tout ca annonce un chouette programme pour l'avenir.

jeudi 13 avril 2006

Repos cette semaine

pas de sorties prévues cette semaine, les petites douleurs du au marathon commencent à s'éloigner mais je ne veux pas forcer inutilement. Ma prochaine course est donc prrogrammée pour Dimanche, avec un petit footing d1heure.

lundi 10 avril 2006

Lendemain de marathon...

D'abord, merci à nos lecteurs, aux messages d'encouragement et de félicitations que nous avons recu.
Ensuite, une fois n'est pas coutume, voici un billet qui ne résume pas une course, mais plutot un lendemain de course. Et quelle course... Pour ceux qui ont lu nos compte-rendus respectifs, vous avez pu découvrir que Jérome a traversé l'epreuve (il s'agit vraiment de cela en ce qui le concerne) avec une crampe terrible dès le 22e kilometre. Quand à moi, objectif atteint en 3h52.
Passons maintenant aux sensations du lendemain : pour résumer, je suis physiquement atteint à peu près partout (mais quel plaisir !). J'ai un ongle de doigt de pied qui n'était pas assez coupé, et qui donc est marqué d'un hématome. J'ai une enorme brulure sur le ventre, là ou j'avais mis une petite banane sans reflechir aux irritations qui en resulteraient. J'ai egalement une douleur très importante aux cuisses, au point de descendre les escaliers de biais (Ridicule).
Mais sinon, c'est cool.
Pour finir, à mon tour de feliciter ceux qui nous lisent ou nous ecrivent et qui ont eux aussi fini ce marathon. Un grand bravo à tous.
Désormais, une question est posée : quel est l'avenir de ce blog ? Va il nous mener jusqu'à notre prochain marathon ? Peut etre Londres ? Qu'en penses tu Jérome ?
Moi je suis partant...

dimanche 9 avril 2006

Nous sommes marathoniens...

Pour qu'il n'y ait pas plus longtemps un suspens insupportable pour nos fidèles lecteurs, voila le résultat : Jérome fait une course héroique (qu'il vous racontera sans doute dans les details), et finit en 4h47 après avoir été terassé au 21e kilometre par une crampe, Filous tient ses promesses en terminant en 3h57 ce qui est pour lui un marathon de folie apparement plein de plaisirs, et quand à votre serviteur il acheve cette 5e edition de marathon en 3h52 avec entre 30 et 38 kilometres des sensations de pur plaisir. A noter que nous avons pris un départ conforme à nos plans, et que nous passons 21 kilometres en 1h55, donc parfaitement en ligne. C'est après que notre groupe s'est délité, et chacun a fait sa course. Pour ma part, la premiere moitié d'un parcours bien connu est passé assez rapidement gràce à la présence de mes compagnons; ensuite descente sur les quais à Bastille, et une autre course a commencé. Mais j'ai découvert avec plaisir que l'entrainement était suffisant, et j'ai pu me lacher un peu avec quelques kilometres à 5'15. Mes sensations etaient excellentes, malgré ma douleur récurrente au genou droit. Le franchissement du 30e kilometre, puis du mur s'est egalement bien déroulé. Au 38e kilometre en revanche, les choses ont commencé à se corser, et les 4 derniers ont été assez difficiles. Tout de même, au final, un réel plaisir (si ce n'est le spectacle de Jérome en souffrance) et surtout une nouvelle medaille à accrocher avec les autres. Je suis assez fier de moi. Bravo à tous les coureurs.

mercredi 5 avril 2006

La der

Dernière sortie préparatoire au Marathon qui a lieu dans 4jours avec un petit footing de 30'. Ca fait un an que je me prépare pour cette course et ca fait longtemps que je rêve de pouvoir me mettre au départ. Il y a un an j'étais descendu faire quelques kilomètres avec la foule et j'étais remonté chez moi avec l'objectif de me préparer pour le faire, cet objectif aura au moins été atteint.

En un an je suis passé d'un semi effectué en 1h54 à un semi en 1h41, j'ai perdu 5kg, je suis allé au moins 6 fois chez l'ostéo, j'ai fait des semelles orthopédique, j'ai eu un nombre incalculable de petit bobos, j'ai pas vécu 1 jour sans douleur musculaire mais au moins je vais participer à ce p*** de marathon :-)

reste plus qu'à peaufiner notre stratégie de course, ce qui fera l'objet d'un autre article.

Objectif Marathon de PARIS

Et voilà... La derniere petite sortie en compagnie de Jérome a ete achevée il y a quelques minutes. Nous avons encore parcourus 5 kms 58 en 5'20 au km.
Nous avons aussi eu l'occasion de faire le point de nos douleurs respectives ; je pense que nous sommes à cet égard ex aequo. Mais peu importe, il n'est plus temps parce que désormais nous allons rever de course à pied jusqu'au départ.
D'ailleurs, le programme est déja établi. Nous allons chercher notre dossard vendredi vers 13 heures. Ensuite repos absolu jusqu'à dimanche matin. Reveil 6 heures pour manger un plat de nouilles, puis départ à 7 heures 15 pour l'Arc de Triomphe. Passage de la ligne de départ.
Et...nous vous tiendrons informés.
En attendant, bonne chance à tous les coureurs, bonne chance à nos lecteurs, et bonne chance à nous.
A bientot, chers amis du blog.

lundi 3 avril 2006

Presque tombé au Combat.

Je ne déclare pas forfait, même si les douleurs ces derniers jours ont été importantes.
Deux visites chez l'osteo plus tard, et plusieurs decontractants musculaires pris, je me reveille ce matin avec : une hanche douloureuse, un genou sensible et une voute plantaire sur laquelle j'hésite à m'appuyer.
Sans doute que mes amis les plus proches diraient qu'il s'agit là de douleurs psychosomatiques qui me viennent traditionellement avant l'épreuve. Possible. Mais la réalité (reconnue par l'ostéo) est que mon péronné s'est déplacé deux fois de suite, et qu'un truc au pied a bougé. Quand même, il s'agit d'un drole de concours de circonstance, pour ceux qui voudront bien m'accorder le bénéfice du doute.
Ceci dit, nous avons couru, Jérome et moi ce dimanche pour une sortie qu'il a déja resumé. Tout a tenu, mais tout etait sensible.
Moi aussi je rêve de le voir ce km 37...

dimanche 2 avril 2006

Mouillé

Sortie Dominicale sous la pluie et le vent. Depuis quelques jours toutes les douleurs se sont réveillées (pied, cuisse, mollet) ce qui doit être le signe que:

  • 1. il faut commencer à se reposer
  • 2. le marathon approche et que mon esprit me joue des tours :-)

du coup, c'est une sortie calme qui est programmée avec comme seul objectif de courir une petite dizaine de km ce qui est fait en 55'. Espérons que le temps sera plus clément la semaine prochaine sinon ca promet

Planning de la semaine prochaine: une sortie courte (30') Mercredi, ensuite repos.