JogBlog: carnet d'entrainements et récits de courses.

Objectif 2007: Marathon de Paris

mercredi 30 novembre 2005

Bonne nouvelle

hier donc rendez-vous chez l'ostéopathe, pour moi ce type est un vrai magicien. Il a une connaissance précise du corps humain. Après un rapide examen il m'a dit que ce n'était ni une épine calcanéene ni une tendinite :-) mais que pour lui c'est le genou qui était désaxé. Au final il m'a remis le genou puis la 4ème lombaire et quelques vertèbres ... j'ai adoré sa dernière phrase: "vous pouvez recourir dès demain et tenez moi au courant"

ce matin au réveil le pied était sensible mais pas douloureux, la reprise est programmée pour ce soir ...

samedi 26 novembre 2005

Verdict

c'est fou comme une visite chez le docteur ca peut tout d'un coup foutre les boules, donc me voici en train de faire une radio du pied afin de vérifier qu'un os n'est pas en train de pousser (je m'étonne encore de pouvoir écrire ça).

Voici la radio:

vous verrez que j'ai bien entouré la zone ou l'épine calcanéenne est en train de pousser, ca peut faire peur mais je vous rassure ce n'est qu'une toute petite épine (dixit le radiologue) et ce n'est vraissemblablement pas la cause de ma douleur matinale mais à son avis se serait plutôt une tendinite. L'épine à du se former à la suite d'un traumatisme mais pour lui ce n'est pas dramatique.

au bilan de cette matinée j'ai donc une tendinite plus un début d'épine, ça promet pour le marathon :-(

la suite mardi pour une visite chez le kiné / ostéo

jeudi 24 novembre 2005

Déja 1 semaine....

Cela fait une semaine aujourd'hui que je n'ai pas couru et franchement j'ai l'impression que ca fait une éternité. J'ai rendez-vous Mardi chez l'ostéo mais je ne m'attends pas à grand chose puisque j'ai toujours mal au talon malgré le repos.

J'ai lu à gauche à droite sur Internet des articles sur l'épine de Lenoir (ou épine Calcanéene) et ca ne m'inspire pas confiance j'ai l'impression qu'il n'y a pas vraiment de traitement, en gros c'est un os qui pousse :-(

j'ai rendez-vous Samedi pour les radios sinon j'ai repris la piscine histoire de compenser mais ce n'est toujours pas ca avec un kilomètre en 23'20

mardi 22 novembre 2005

A défaut de course alors piscine

La piscine c'est sympa, d'abord parce que c'est un bon complément à la course à pied ensuite parce que ca améliore le midi :-) donc du coup j'ai repris mon rythme de natation.

Mon objectif inavoué est de faire 20' au kilomètre, je n'étais pas très loin il y a environ un mois avec une perf à 21'15 mais j'ai ensuite un peu faiblit.

Bilan de cette séance: 23'20, c'est pas terrible mais bon ...

lundi 21 novembre 2005

Mauvaise nouvelle :-(

Je viens de téléphoner à mon ostéopathe pour lui demander un rdv, je lui explique rapidement ou se situe ma douleur et il me dit de ne surtout plus courir :-( et de venir au rendez-vous avec une radio du pied pour rechercher une éventuelle "épine calcanéenne"

c'est pas une bonne nouvelle, d'abord faut que j'attende plus d'une semaine et ensuite je risque d'avoir une sacrée rupture dans mon entrainement.

Je me doutais bien qu'il ne fallait pas courir avec une douleur mais bon j'avais bon espoir que cela passe tout seul (c'est débile en fait), maintenant que je suis au courant je n'ai pas vraiment le choix ...

vendredi 18 novembre 2005

Il fait froid ...

5* 1000m

Ce soir c'est départ pour du fractionné, direction une piste à coté du Château de Vincennes qui mesure exactement 1km. Après 2km d'échauffement, le temps d'y arriver, nous partons pour un premier kilo avec comme objectif de 4'30" avec 1'30" de récupération. Puis on descend doucement pour les suivants avec un dernier kilo juste en dessous de 4"00, on rentre tranquillement avec finalement 10,5km pour 55' de course.

Ma douleur au pied est toujours présente (jamais pendant la course) du coup je ne pense pas courir Dimanche.

mardi 15 novembre 2005

Je me suis perdu

Pour ma première course le matin je mets mon réveil à 6h00 (c'est tôt), vite préparer je sors dans le froid en me disant que les choses ne vont pas s'arranger avec l'hiver qui approche. Premier souci: ma Garmin ne se géolocalise pas en bas de chez moi, décidemment je commence à en avoir marre de cette montre. Bref après 500m de parcours le long de l'avenue Daumesnil la montre capte enfin un signal mais pour la petite histoire je ne vais pas arreter de le perdre ce qui à le don de m'énerver, si théoriquement le Forerunner est un produit excellent dans la pratique ca reste assez approximatif :-(

Donc me voici en direction du lac de St Mandé avec comme objectif un parcours de 9km, mais après le tour du lac je me sens bien et je décide de rallonger la séance pour arriver à 10km au total. Quelle erreur !! car je me suis tout simplement perdu, me voici donc vers 06h30 dans les rues de Charenton le Pont à essayer de retrouver mon chemin :-) ...

Rassurez-vous j'ai bien réussi à retrouver mon chemin mais j'ai, au final, fait une course de 11km en 55" (ce qui est correcte)

lundi 14 novembre 2005

Dur la sortie longue

objectif 15km

Aujourd'hui c'est la sortie longue de la semaine et autant dire que ca n'a pas été une chose facile à réaliser. Je me suis senti fatigué sur presque tout le parcours, je n'ai eu à aucun moment le fameux déclic du coureur qui se sent bien en courant pendant cette sortie.

Au final j'ai couru 15km avec un moyenne de 5"15 le km mais c'était vraiment dur, d'autant plus que ma Garmin décrochait tout le temps (ça a eu le don de m'énerver)

vendredi 11 novembre 2005

3ème sortie de la semaine

pas d'objectif

Pour finir le marathon il faut au moins courir 3 fois par semaine, il faut donc que je cours aujourd'hui. Jour férié aidant je pars en bas de chez moi pour une sortie courte sans vraiment d'objectif, cette course me permet de repérer le trajet que je vais faire le matin si j'ai le courage de me lever tôt car il est hors de question de prendre la voiture pour aller jusqu'au bois.

En gros le trajet passe par l'avenue Daumesnil pour arriver au bois, il y en a pour un 3,4 km. Un tour de lac compte pour 2,2km ce qui nous donne un course de 9km en 45'.

Je rentre content avec tout de même cette douleur au talon qui commence à sérieusement m'inquiéter.

jeudi 10 novembre 2005

Du fractionné

footing 4km + 4x1km allure 4'30 récup 1' + footing 3km

Départ seul du bois de Vincennes (seul c'est vraiment plus dur, surtout le soir), pour 4km d'échauffement en faisant bien attention à ne pas trop augmenter l'allure. J'ai les muscles qui tirent, surement pas encore remis de 15km de Dimanche, mais les sensations sont bonnes. Une moyenne de 5'10 le kilo c'est bien et même un peu trop rapide.

Puis j'enchaine le fractionné, 4 x 1km avec un objectif de moins de 4'30 le kilo et 1' de récupération entre chaque. Objectif atteint sans trop de difficulté avec de bonnes sensations.

Le pied ne fait pas mal et le remodelage des semelles semble avoir atteint son objectif.

Je rentre tranquillement pour boucler une séance de 11,5km avec une allure moyenne de 5'05 (cf. diagramme)

mercredi 9 novembre 2005

Visite chez le podologue

Je me suis fait en Juin des semelles (orthèses pour les techniciens) vu que j'ai une sérieuse tendance à faire des ampoules. En fait à mon niveau ce ne sont plus des ampoules mais de véritables plaies. J'ai eu la confirmation que mon cas est quasi pathologique grâce aux onomatopées étonnées de mon podologue:

c'est vraiment très interessant ou encore c'est fascinant

bref j'ai donc des semelles depuis Juin et je dois avouer que ca va beaucoup mieux, ce qui veut également dire que tout n'est pas parfait d'ou ma visite chez lui ce matin à 7h30.

Après un rapide examen de mes pieds il règle mes semelles (c'est un travail d'orfèvre) mais je lui fais part de ma douleur sous le talon surtout au réveil. Mes pieds l'impressionnent mais ma douleur l'inquiète, pour lui c'est peut être une tendinite (terme accueili avec effroi).

Bilan, on reste comme ca et si la douleur ne se calme pas je dois le revoir pour établir la marche à suivre. Pour le moment je continue à courir ...

lundi 7 novembre 2005

Séance longue

objectif 15km

Aujourd'hui séance longue toujours dans le bois de Vincennes avec comme objectif d'allonger petit à petit la longueur des sorties du Dimanche matin. On me dit souvent que le corps à une mémoire de la course il faut donc lui 'apprendre' à courir longtemps afin que la deuxième partie du marathon soit moins difficile. Je n'ai pas d'objectif de vitesse pour cette course et une moyenne de 5"20 me suffit largement.

Au final les sensations sont bonnes, les 5 derniers kilo sont mêmes plutot agréables (un comble ;-) ) et un objectif atteint avec 15km de course pour une moyenne de 5"15 le kilo (merci Garmin).

Par contre pour ces sorties longues il faut soigner le trajet car 'courir' après les kilomètres n'est pas vraiment mobilisateur...