JogBlog: carnet d'entrainements et récits de courses.

Objectif 2007: Marathon de Paris

lundi 6 novembre 2006

Un peu de changement ...

comme vous pouvez le constater j'ai (enfin) changé le bandeau pour remettre celui du Marathon de Paris puisque c'est l'objectif de cette année 2007.

J'ai également changé le nom de ce blog pour rajouter JogBlog puisque c'est comme cela qu'il se nomme et afin de ne pas totalement mépriser les moteurs de recherche j'ai rajouté le fait qu'on parle de course. C'est pas grand chose mais ca donne un nouveau départ pour une nouvelle saison.

Sinon, j'ai repris l'entrainement avec une petite sortie dimanche en compagnie de Davis et de Coach. La reprise est dur mais je suis motivé. J'ai également revu l'ostéo ce matin qui m'a dit que le travail n'était pas complètement terminé (je m'en serais douté vu les douleurs dans le pied gauche qui ne veulent pas partir).

Enfin, j'ai vendu ma vieille Garmin Forerunner 201 pour acheter le modèle suivant 205 :-) ca va me motiver pour courir ...

mardi 17 octobre 2006

Happy Birthday

Je me joins à vous pour souhaiter à ce blog une longue vie. Plus il durera plus il aura du sens. C'est un projet unique et je félicite Jérôme d'y avoir cru et perséveré chaque semaine avec Davis à l'animer. Leurs courses, leurs émotions ainsi que leurs douleurs de dos, de pieds n'ont plus de secrets.

Ayant rejoint ce blog sur le tard, j'espère y participer longuement quelquesoient les routes prises.

lundi 31 juillet 2006

nouvelle adresse du feed

merci d'utiliser la nouvelle adresse pour vous abonner au flux RSS: http://feeds.feedburner.com/jogblog

samedi 1 juillet 2006

Moi

"Jeune coureur aussi comme Jérôme, je me suis mis à la "course organisée" sous les conseils de Jérôme en suivant Davis le 1) 4 mars 2001 pour un semi marathon de Paris (à l'époque au stade Charléty) cocasse et spectaculaire.

Mais auparavant, quelques mots sur les 29 années précédant cette course : j'avais effectué comme beaucoup d'entre nous des crosses (les premiers au Chesnay début des années 80 - 8-10 ans, en finissant 6ième au titre de mon meilleur classement) et ivers courses à pied au collège à la fin des années 80 avec un certain succès (en finisant souvent le premier) : pour ceux qui ont étudié du côté de Versailles, la tradition à partir de la 4ième au collège était la fameuse course autour du canal du chateau de Versailles que nous effectuions une fois par trimestre : 4,5 Km, énorme à l'époque pour nos frêles jambes d'adolescents. Puis durant les années 90, quelques jogging de remises en forme, plus ou moins denses, surtout en période de vacances (ah je me souviens encore de mes courses sur la plage de Bat Yam au mois d'août, pieds nus au moment du coucher de soleil sous la musique de Whitney Houston: très clichés mais souvenirs encore présents).

mais aussi la découverte de ces images sublimes d'Alain Mimoun dans Marathon Man, d'Eric Lidl dans les Chariots de Feu (et quelle musique!)..., et toujours l'envie de tenter à travers le sport de me surpasser.

La trentaine approchant, je me mets à courir un peu plus pendant l'année (2-3 fois par mois, avec un maximum de 7km parcourus par course) avant de faire le grand saut pour le semi marathon 2001. Très peu préparé: je n'avais jamais dépassé 7km et un équipement déplorable (je me souviens encore de la tête de Davis, me voyant arriver au départ du semi en jogging et kway). Cependant, j'y ai réalisé un score honorable 1h55, arrivant même avant mon lièvre de l'époque Davis mais à quel prix : cette première course fut ma plus grande souffrance de coureur au point de vue physique et mental.

Mais le virus de la course fut pris (l'adrénaline d'une compétition festive, puiser l'énergie physique et mentale).

S'en suivirent : 2) 2 décembre 2001 - 20 km de Paris - 1h46 3) 10 mars 2002 - Semi marathon de Paris - 1h48

mais l'idée du marathon était encore de l'ordre du fantasme tant le chemin à parcourir semblait si loin.

Puis repos pendant 2 ans pendant lequel mon travail + 1er enfant de l'époque ne me permettait pas de courir.

Puis reprise cette fois ci sous l'impulsion de Jérôme avec cet objectif révé du marathon, mais avec toujours cette impossibilité de courir plus d'une fois par semaine, ne me permettant pas de descendre sous les 1h45. 4) 15 octobre 2005 - 20 km de Paris - 1h51 (course absolument pas préparée et décidée sur un coup de tête parce que Jérôme venait diner le soir après la course chez moi et je ne pouvais me résoudre à vanter ses exploits seuls).

Enfin l'objectif révé devient à faire et se met en place début 2006 par un entrainement plus intense (2 courses par semaine) :

5) 5 mars 2006 - Semi marathon de Paris - 1h49

et enfin arrive la vraie et seule course qui permet de dire que "seul les coureurs qui ont couru un marathon peuvent porter le nom de marathonien" : 6) 30 avril 2006 - Marathon de Paris - 3h57 ceci après un entrainement assez intense surtout 6 semaines avant (3 x par semaine) et avec la très agréable surprise de finir sous les 4 heures (objectif inavouée atteint).

Depuis, l'adrénaline de la course est toujours aussi important. Mon travail m'amenant aussi à voyager souvent, j'ai pris l'initiative de faire part sur le blog uniquement de mes courses durant mes voyages afin d'y apporter une touche exotique.

Quand à mes objectifs 2007 : passer sous les 1h45 au semi et sous les 3h45 au marathon mais de Londres et continuer à courir sous de nouveaux paysages...

Filous.

PS : il faut savoir aussi que l'inspirateur, LA SOURCE inavouable, de l'envie de réaliser un jour un marathon pour Davis, Jérôme et moi même se trouve en faite chez un cousin éloigné à Los Angeles et l'histoire raconte qu'il lui manquerait quelques ongles de pied...

mardi 16 mai 2006

Du sang neuf

J'ai l'immense honneur de vous annoncer l'arrivée d'un nouveau rédacteur sur JogBlog le bien nommé Filous. Vous avez déja eu l'occasion de retrouver filous lors du semi-marathon de Paris (c'est le troisième homme), du Marathon mais également de quelques sorties longues...

Laissez-moi résumer les caractéristiques de vos intervenants:

- Un rédacteur plaintif, avide de statistiques et de tracés (souvent redondants) qui s'est lamentablement chié dessus lors du marathon j'ai nommé Jérôme

- Le Finkielkraut de la course à pied, traquant les enseignements philosophiques de chaque sorties sans tout de même oublier de se plaindre un peu, j'ai nommé Davis

- Et maintenant Filous qui sera notre globe trotteur courant. Photos des endroits ou il battra le bithume ainsi que description des us et coutumes du monde seront au menu ...

ca va booster le blog ;-)

vendredi 24 février 2006

Vie du blog...

Comme vous pouvez le constatez JogBlog accueille un nouveau rédacteur, j'ai nommé Mr Davis.

Nous partageons ensemble l'ensemble de nos courses (sauf celle du Vendredi) vous aurez ainsi deux éclairages/avis d'une même course, ca peut être interessant surtout que je suis persuadé que nos niveaux ne sont pas les mêmes.

Je tiens également à vous rassurez, vous aurez toujours le droit à un comtpe rendu extrèment précis de mes petits bobos ou problèmes récurrents de pieds, je ne me laisserai pas intimidé :-)

voici donc la naissance d'un un blog à deux voix / deux mains / deux claviers...

C.V.

J'adore l'idée de faire mon C.V. de coureur à pied.
Pour remonter aux origines, je dois d'abord préciser que mon père était lui-même un très honorable coureur à pied. Il pratiquait il y a une trentaine d'année le semi-marathon, qui restait sa distance favorite. Enfants, mon frère et moi, mon père nous emmenaient faire le Cross du Figaro (depuis disparu); mes premiers diplomes datent de 1980, alors que j'avais 8 ans. Bref, j'ai le souvenir d'avoir couru (sans aucune préoccupation d'objectif evidemment) dès l'enfance, et avec un réel plaisir.
Puis, j'ai abandonné la course à pied pour me consacrer à l'adolescence, toujours en amateur, à des sports variés (tennis, natation, ski, foot, judo,...).
Finalement, de façon inattendue, alors que j'avais 23 ans (il y a 10 ans), j'ai rencontré un médecin qui m'a dit, alors que je venais de rentrer dans la vie active, que courir pourrait me détendre (à l'époque, j'étais un jeune avocat motivé, mais un peu stressé...).
J'ai donc décidé de suivre son conseil, et je m'y suis donc remis tranquillement. Au départ, je courais une petite heure, pour me vider la tete, sans aucun objectif, et même en ignorant que si je le souhaitais, je pourrais avoir des objectifs. A vrai dire, je prenais l'air et c'était déjà pas mal. Inutile de dire que le marathon, ou même le semi restaient pour moi des epreuves mythiques, reservées à l'élite. Même en rêve, je ne pouvais envisager de participer ou de finir une telle épreuve.
Et puis le temps a passé, et j'ai commencé à me prendre au jeu, tout seul (même si déja à l'époque, j'avais eu l'occasion de courir très occasionnellement avec Jérome qui ne pratiquait pas du tout ce sport).
J'ai finalement décidé de m'inscrire à mon premier 20 kilometres de Paris, il y a environ 8/9 ans. J'ai le souvenir d'une épreuve terrible, d'une douleur musculaire insupportable au niveau du 16e kilometre. Je me rappelle également que j'ai été obligé de marcher à partir du 17e kilomètre. Mais j'ai tout de même fini l'épreuve à l'époque en environ 2 heures 10. J'étais très fier de moi, et surtout j'avais adoré ça (le coté festif de l'épreuve, les encouragements, le défi... et puis en discuter avec mon père qui avait couru cette course des années auparavant, c'était sympa). A noter qu'à ce moment, je courais environ 1 fois par semaine, sans aucun plan d'entrainement.
Par la suite, j'ai couru tous les 20 kilometres de Paris en m'améliorant régulierement. Une année, il y a environ 6/7 ans je crois, nous nous étions inscrit, Jérome et moi, au Cross du Figaro (ce fut d'ailleurs la dernière édition de cette course) pour un 15 kilomètres. Nous avons fait une course pathétique, ou nous sommes arrivés ensemble dans les 5 derniers (sur environ 500 participants). C'est un souvenir amusant, surtout lorsqu'on repense à la voiture balais qui nous suivait...
Enfin, il y a 6 ans à peu près, j'ai rencontré mon Coach. Au cours de notre premiere rencontre, alors que je ne savais pas qu'il était coureur à pied, je me suis vanté d'avoir terminé les 20 kilometres de Paris en 2 heures, et d'être un coureur de bon niveau : après m'avoir laissé parlé et m'avoir félicité, il m'a dit qu'il avait fait un marathon en 2 heures 49...
Cette rencontre a été décisive, puisqu'il a commencé à m'expliquer les bases de l'entrainement, et surtout il m'a dit que courir un marathon, c'etait possible pour n'importe qui. L'idée a commencé à me rendre fou (Jérome a vecu cette folie de la même façon, le blog en est témoin). Et là, j'ai commencé à m'entrainer un peu plus sérieusement en faisant deux puis trois sorties par semaine. J'ai aussi allongé la durée des sorties, et la distance en conséquence. Avec les encouragements de mon Coach, je me suis inscrit au semi de Paris, j'ai couru des 10 kilometres,... Et petit à petit, sans trop d'ambition, j'ai commencé à progresser modestement
Finalement, il y a 5 ans, en avril 2001 (je m'en souviens précisemment, mon fils etait né deux mois avant), je me suis placé au départ du Marathon de Paris. J'étais très ému, avec la tête pleine de symboles (je crois que chacun place une dimension symbolique dans cette épreuve). J'ai pris le départ : pour la premiere fois, j'ai descendu avec 30.000 coureurs, les champs elysées, j'ai traversé la Concorde,... et j'ai fini par faire le tour du bois de Boulogne, et remonter l'avenue Foch. Quand je suis arrivé au 42e kilometre, j'ai levé les bras. C'était la folie, j'avais jamais rien fait (ou peu de choses) de ma vie d'aussi extraordinaire. Surtout, j'avais reussi, j'avais accompli mon défi et je terminais mon premier marathon en 4 heures 14.
Après ça, je suis devenu un coureur à pied régulier, sans vraiment progresser de façon significative. J'ai couru un marathon (Paris) par an, j'ai converti des amis à ce sport, mon groupe s'est étendu, j'ai fais des rencontres sympas, j'ai emmené mes baskets partout, dans le monde entier, en vacances. J'ai fait des joggings à New York, Mexico, Montreal, en Italie, en Espagne, à la mer, à la montagne. C'est devenu une habitude, et puis j'ai amélioré mes temps pour courir le semi en environ 1 heure 45, et le marathon en 3 heures 59.
Pour finir, Jérome (nouveau sur le circuit) s'est mis à courir régulierement avec moi depuis octobre 2005, avec lui aussi comme objectif de devenir marathonien en 2006. Contre toute attente, alors que j'étais plus experimenté que lui (si l'on peut dire), il m'a rapidement rattrapé (pour mon plus grand plaisir) et m'a même imposé un plan d'entrainement plus rigoureux.
Et puis il y a eu le Blog.
Nos aventures sont visibles sur Jogblog pour ceux qui les suivent regulierement : le site a généré depuis sa creation plus de 13.000 pages lues, le jour du marathon nous avons eu plus de 900 lecteurs. Bref, un attrait supplementaire et un nouveau moyen de partager sa passion.
Et le 9 avril 2006, après avoir achevé ensemble le semi de Paris en 1 heure 41, Jérome et moi avons pris le départ du Marathon de Paris pour cette nouvelle édition. Je l'ai fini en 3 heures 52, avec un plaisir renouvelé, même si Jérome m'a laché (pour cause de crampes à la moitié).
Objectif 2007 : Marathon de Londres en moins de 3 heures 50.
Vive la Course à Pied, et Vive les Coureurs.

mercredi 12 octobre 2005

Eh voila encore un noveau Blog sur la course à pied...

Pour être tout à fait sincère je fais ce blog pour moi. Je me suis fixé comme objectif de finir le Marathon de Paris 2006, je compte donc publier ici le récit de mes entrainements ainsi que des différentes courses auxquels je vais participer.

Si ce blog trouve un public alors tant mieux, sinon on pourra considérer que cela fait parti de l'entrainement :-)

Je ne cours régulièrement que depuis un an et demi, c'est à dire 2 fois par semaine avec une moyenne de 20-25km/semaine, je suis né en 1972 et pèse à peu près 65kg.

Mes courses:

* 20km de Paris 2004: 1h58

* Semi marathon de paris 2005: 1h54

Vous en savez assez pour me suivre maintenant, à bientôt,


Parse error: syntax error, unexpected $end, expecting ')' in /home/jogblog/www/ecrire/tools/bbclone/var/last.php on line 741