JogBlog: carnet d'entrainements et récits de courses.

Objectif 2007: Marathon de Paris

mardi 17 octobre 2006

20km Paris 2006

C'est vrai, qu'au regard du trail du petit chaperon rouge Davis, mes 20km font pâles figures. Cependant, je dois l'avouer le 20km de Paris, est un RDV quasi annuel qui me sert avec le semi, de référence 2 fois dans l'année pour calculer ma forme, ma progression.

Cette année, malgré peu de préparation sur le mois de septembre-octobre, j'ai pu constater une nette progression par rapport à 2005 : 2005 pour mémoire en 1h51 2006 en 1h40, soit 11 minutes de gagné et un état post course tout à fait convenable.

Certes, c'est pas mémorable mais néammoins cela me met à 5 minutes le kilomètre malgré un démarrage difficile (que de piétinements sur le départ, m'ammenant à 6 minutes sur le premier km!).

Ce 5 mn/km est je crois un cap difficile à passer puisqu'il m'a fait passer du classement de 10 953ième en 2005 à 5543ième en 2006 sur un peu près le même nombre de coureurs soient 18 000 environ à l'arrivée.

C'est vrai, c'est là que je mesure aussi l'effort accompli par Jerôme et Davis sur le semi 2006 franchi en 1h41. Dans tous les cas, l'objectif des prochaines courses et entrainements sera de passer sous la barre des 5 min/km, soit 12 km/h à dépasser.

Enfin, hommage il se doit que je rende à un quasi inconnu, Xavier (mari d'une collègue de travail), qui pour sa première course classique (sinon c'est un habitué du trail et triathlon) l'a couru, dis je explosé la course en 1h11 soit le 65ième arrivé. A cela, je dis respect.

RDV au semi et pourquoi pas avant une course avec Davis sous l'eau avec masque et palme!

Ci-après le lien du parcours (Jérôme, tu crois que tu peux en faire une capture d'écran?)

dimanche 15 octobre 2006

The Course : Le Chemin des Lucioles.

Pour la premiere fois, j'ai donc participé à un petit trail samedi. Particularité : 16 kms 500, 750 metres de dénivelé positif, et surtout départ à 20 heures. Equipement nécessaire : Camelnak, et surtout lampe frontale (le choix de la lampe est tres important, et ma lampe etait top - N'hesitez pas et achetez la Beltz Moybelt Xp).
Pour ce genre de course, et tout particulierement s'agissant de la premiere, aucune ambition si ce n'est terminer sans me faire une entorse (et de ce point de vue là c'est pas facile).
Résultat : 2 heures 25 de bonheur. Au départ, 500 personnes s'alignent avec la lampe sur le front et une allure de spéléologue. Il est 19 heures 50, et l'organisateur nous explique la course. Il nous rappelle qu'il faut la terminer plus que la terminer vite, qu'il faut faire attention, suivre le balisage lumineux, que si quelqu'un se blesse, on doit l'aider et s'arreter (à noter que l'ambiance est effectivement exceptionnelle, que les traileurs se parlent et s'encouragent, se previennent des differents obstacles, et se secourent en cas de besoin...), qu'on doit respecter la nature, et qu'on va voir ce qu'on va voir.
Et c'est vrai qu'on voit (en fait on voit pas grand chose) un départ en musique dans la nuit, une entrée dans la foret de la Chartreuse, avec presque immediatement une montée de folie à s'arracher les cuisses, mais aussi le monde qui se rétrécit autour de sa lampe, et le coureur qui suit ce point lumineux, au milieu de la foret. C'est pas vraiment de la course (mon temps en témoigne), on peut pas faire de véritable performance, on marche beaucoup, mais moi j'ai adoré l'expérience. Il y a un coté extreme dans l'epreuve, qui la rend fabuleuse. Et la distance est parfaite, de sorte qu'on en bave pas trop.
Voici le descriptif du parcours :
Bref, faites le, c'est terrible.