Lors de mon dernier billet sur la gestion du marathon, j'avais évoqué rapidement la "méthode Cyrano" pour gérer les passages difficiles de la course. Je vais la détailler dans ce billet qui s'inspire largement des théories de mon ami coureur Jean-Marc Dewelle, dit "Cyrano" (d'où le nom de la méthode, je rends à César...), avec qui j'ai toujours autant de plaisir à disserter au cours de courses d'ultra (Cyrano, si de ton vestiaire tu nous entends...)

Tout d'abord un peu de contexte.

Je prépare actuellement les 100km de Millau fin septembre que j'espère boucler en moins de 9h (compte-tenu du dénivelé important et histoire de bien figurer aux prochains championnats de France, les mimina qualificatifs étant de 10h). Comme nous allons le voir, certaines des questions que je me pose sont facilement transposables au marathon, voire au semi dans certains cas. Pour l'heure, ma question existentielle est: comme je ne m'appelle pas Yanis Kouros (recordman du monde du 100km et légende vivante de l'ultra), comment courir efficacement (c'est-à-dire sans pertes de ryhtme et sans pauses trop longues) pendant la durée de l'effort de course afin de maxmiser ma performance et surtout mon plaisir ???

En effet, en deça d'un certain niveau et au-dessus d'une certaine distance, il arrive fréquemment que l'on soit obligé de marcher voire de s'arrêter pendant l'effort. Ceci est forcément arrivé au moins une fois à ceux d'entre nous qui courent le marathon ou le semi (je me trompe?).

Lire la suite