JogBlog: carnet d'entrainements et récits de courses.

Objectif 2007: Marathon de Paris

dimanche 11 février 2007

Que c'est bon !

C'est fait.
Premiere sortie vendredi en fin de journée avec Jérome.
Pour la première fois de ma vie, je pars courir avec apprehension. J'ai peur qu'il m'arrive quelque chose sur le parcours et la présence de Jérome est un soulagement. Le coeur me tire dès les premiers pas, mais je sais qu'il s'agit d'une conséquence psychosomatique de l'aventure qui m'est arrivée. Bref, je résiste, et poursuis ma course. Finalement, j'achève cette premiere sortie après 46' de course à un rhytme d'environ 10, 1 kms/heure. Je suis heureux de recourir et je survis à l'épreuve.
Mais le lendemain, je découvre, truc incroyable, que j'ai des courbatures. En résumé, deux mois d'interruption, c'est dur aussi physiquement. J'ai beaucoup perdu si on compare mon état à celui dans lequel j'étais il y a deux mois (seances de fractionné et compagnie). Mais bon c'est comme ça, faut faire avec.
Finalement, ce matin, dimanche, nouvelle sortie en compagnie de Jérome (lui court une heure de plus que moi) qui me retrouve devant chez moi. Et c'est parti, pour un nouveau petit test. Cette fois-ci, j'ai beaucoup moins d'apprehensions, j'y vais tranquillement sans être obsédé par mon coeur, et les choses s'enclenchent pas trop mal. Je retrouve davantage de sensation, et c'est bon.
Résultat, une sortie d'environ 55' à une moyenne de 10, 8 kms/heure. Pour le coup, je suis très satisfait. D'abord, je regagne un rythme plus rapide qui augure d'un retour à la normale (12 kms/heure de moyenne sur une sortie d'une heure) qui ne devrait pas trop tarder. Ensuite, c'est le bonheur de vraiment reprendre.
Cher amis, je le répète, courez... et amusez vous.

mercredi 7 février 2007

I'm back...

Ca y est, j'ai effectué mon test d'effort. Résultat : un coeur de champion du monde qui bat, au maximum de l'effort à 185, et au repos toujours à 45/50. Il s'agit d'une drole d'experience, assez interessante, que tous les coureurs, y compris ceux qui n'ont pas de probleme cardiaque, devraient faire.
Ensuite, cet après-midi, rendez vous avec mon cardiologue du Val de Grace (service de cardiologie ultra compétent et spécialisé, et d'une grande humanité) qui m'a confirmé que j'avais un petit probleme de repolarisation positive, mais que celui-ci avait sans doute toujours existé. Il m'a indiqué que pour le reste, tout etait normal et que je me retrouvais dans le meme etat physique qu'avant mon incident.
Tout ça pour dire qu'il m'a donné l'autorisation de COURRRRRRRRRRRRRIRRRRRRRRRR. ENFIN !!!
Par contre, par principe, il m'a indiqué qu'il lui paraissait déconseillé de repartir sur le marathon. Il m'a aussi expliqué qu'une etude récente avait démontré que le bilan sanguin des coureurs de marathon etait anormal, puisqu'ils etaient dans leur grande majorité, affecté de symptomes de souffrance coronarienne à l'arrivée de la course (en gros pas d'infractus, mais certaines cellules cardiaques souffrent et meurent). Pour le cardiologue, le marathon, c'est mauvais pour la santé... Bien sur, il ne parlait que du plan cardiaque, mais n'evoquait pas le bonheur du souffle de la victoire lorsque l'on passe la ligne d'arrivée.
Quoi qu'il en soit, tout ça, aujourd'hui, c'est pas grave. Je peux enfin recourir, et ça c'est génial.
Vive la Course à pied.

lundi 5 février 2007

Changement de parcours

Je retrouve Davis à vélo pour cette sortie longue. Je m'étais mentalement préparé à faire le même parcours que la semaine dernière avec un petit changement sur la fin pour augmenter progressivement la distance. Dès les permières minutes de course Davis modifie le programme et il à bien fait.
J'ai déja eu l'occasion de vous dire combien il est difficile de faire toujours les mêmes courses semaine après semaine. En fait courir plus d'1h30 sans trop croiser de voiture n'est pas si simple si on veut rester dans l'Est Parisien. Je ne me plains pas trop mais c'est vrai que les courses ont tendance à se ressembler ces derniers temps.
Je suis donc Davis qui fait office de guide dans le bois de Vincennes. L'allure est tranquille (5'25) et restera globalement stable pendant toute la sortie.


Au final une sortie de 1h36 avec 17.65km au compteur.

samedi 3 février 2007

quelques fois c'est vraiment dur ...

Levé vendredi à 6h15 pour une petite sortie. J'ai eu du mal cette fois-ci et je commence à me demander si je ne vais pas m'arragner autrement car je dois pas être du matin.
Sinon niveau course à pied ca se passe pas trop mal, la douleur aux ischios disparait petit à petit et je me sens plutôt bien. Je fais attention à ne pas trop forcer pour éviter la blessure. Après 20' d'échauffement les courbatures de la séance de mercredi (ca faisait longtemps) disparaissent et je tiens tranquillement mon allure.
Au final une course de 8.6km en 46'

jeudi 1 février 2007

rencontre avec les furieux

Départ mercredi soir aux alentours de 19h30 pour la séance de fractionné de la semaine. Le temps est relativement doux mais les gants sont tout de même les bienvenus.
Après près de 20' d'échauffement je tombe sur la joyeuse bande de ASPHALTE 94. Le coach est retenu en province mais Titi est là. Après 2s d'hésitation je décide de suivre le groupe et d'essayer de tenir leur rythme de fractionné. Inutile de dire que ces coureurs sont bien au dessus de moi (il n'y a même pas comparaison). Ils sont tous à moins de 2h40 sur Marathon (soit 2h de moins que moi), la séance risque donc d'être rude.
On démarre donc notre série de 10x30/30, le rythme est rapide et le ton est donné. Je suis toujours à deux pas derrière mais j'essaye de tenir le rythme. Après 7 accélérations (il n'en reste donc que 3), je décide d'accrocher le groupe et de tenir LEUR rythme. Eh bien j'ai tenu, les derniers 30s étaient durs mais motivants.
Je rentre en petite foulée à ma voiture après 51' de course, pas mécontent d'avoir bousculé mes habitudes.


Parse error: syntax error, unexpected $end, expecting ')' in /home/jogblog/www/ecrire/tools/bbclone/var/last.php on line 741