JogBlog: carnet d'entrainements et récits de courses.

Objectif 2007: Marathon de Paris

mercredi 10 janvier 2007

Visite chez l'ostéo

J'ai une douleur persistante à l'ischio jambier et aux pieds qui m'a fait dire qu'une petite visite chez mon ostéopathe s'imposait.
J'ai déja eu l'occasion de dire ici de nombreuses fois tout le bien que je pense de mon Ostéopathe. Il m'a de nombreuses fois remit sur pied alors que j'étais sur que l'immobilisation me guettait.
Cette fois-ci, il s'agit encore d'un os du pied qui n'est pas à sa place (je me souviens plus du nom) ainsi que le genoux droit qui justement force sur l'ischio.
Tout est remis en place (à priori), pas de course avant dimanche.

Première vraie course de l'année

Je vous souhaite tout d'abord une très bonne année 2007.
Je referme la page 2006 avec un sentiment mitigé. J'ai tout d'abord tenu mon objectif: j'ai fini un marathon (c'est également la note la plus lue et commentée).
La préparation a été longue et difficile mais avec le recul c'était tellement agréable de partager avec Davis, Filous, Titi et coach ces moments de course. Je me souviens des Foulées Charentonaises, il neigeait, le chemin n'était pas vraiment agréable mais quel plaisir de finir avec le sentiment qu'on est en forme.
Le semi-marathon de Paris reste pour moi mon meilleur souvenir de course avec un chrono que je n'imaginais pas pouvoir faire (1h41).
L'année 2007 commence, je suis inscrit pour le semi et le marathon de Paris. Mon objectif est de finir correctement mon marathon. C'est à la fois assez simple à dire mais vu la souffrance de mon premier Marathon je serais vraiment content de le terminer. Moins de 4h00 et je vous invite tous au resto ;-).

Le temps passe et la préparation sérieuse doit commencer, j'ai donc été courir hier soir. Il faisait très doux et légèrement humide. Bref un temps parfait pour la course. Direction la piste le long du Château, après 18' d'échauffement à une allure de 5'30 le kilo je commence ma série de 30/30. J'ai programmé ma Garmin pour en faire 15 (soit 3 de plus qu'avant) et je décide de forcer un peu la cadence. Je tiens le choque avec le sentiment de m'être un peu forcé, ca fait du bien.
Retour tranquille à la voiture, pour au finale une course de 8,44km en 46'.