Jamais je n'aurai cru ecrire un titre pareil, mais voila, la situation est ainsi
Dans la soirée de dimanche à lundi dernier, j'ai ressenti une douleur dans ma poitrine de coureur à pied. J'ai appelé le SAMU qui m'a fait un electrocardiogramme qui a indiqué que j'avais les signes d'une douleur cardiaque. Ils m'ont aussitot emmené à l'hopital, où les examens ont démontré qu'effectivement j'avais les signes d'une souffrance.
Je passe ici la semaine que j'ai passé hospitalisé pour en venir à la conclusion provisoire de cette histoire.
Je suis désormais sorti de l'hopital et tout va bien.
Les examens effectués ont démontré que j'avais fait un spasme qui avait provoqué un mini infarctus, qui n'avait laissé aucune sequelle. L'origine du spasme reste inconnue.
Je prends désormais un comprimé antispasmodique par jour, ainsi que de l'aspegic nourisson. Il n'y a aucun autre traitement.
L'analyse de mon coeur démontre qu'il est en excellent etat, et qu'il est marqué par la course à pied. Mes arteres sont tres larges, le muscle cardiaque est gros, et il pulse à 45 pulsations/minute.
Je suis interdit de course à pied pendant un mois, avant de faire un test d'effort et d'etre de retour. En principe, meme s'il n'y a aucune contre indication je devrai arreter le marathon, pour me consacrer à des distances plus courtes, et de facon plus cool.
Il s'agit d'un incident isolé, rarissime chez un homme de 34 ans, coureur à pied régulier, n'ayant aucun surpoids, non fumeur, sans cholesterol.
Bref, dans la vie faut rester cool et faire avec.
Bonnes courses à tous, et à bientot pour mon retour.