C'est dur de courir tout seul. Je le répète depuis quelques semaines, et c'est decidemment très vrai. Jérome n'est que partiellement remis, ce qui fait que je continue pour l'essentiel à courir tout seul. Ce mercredi encore, une petite heure de jogging en solo, à tirer la langue sans véritable raison.
Jérome, je te le dis, la plaisanterie a assez duré. Il est temps que tu recommences à courir.