JogBlog: carnet d'entrainements et récits de courses.

Objectif 2007: Marathon de Paris

mercredi 25 octobre 2006

8 jours de récupération.

C'est le prix qu'il m'a fallu payer après mon petit trail des Lucioles (dont je reste d'ailleurs à ce jour tout ébloui sans mauvais jeu de mots).
Parce qu'effectivement j'ai fait la découverte que le trail ça casse, et pas qu'un peu. Je n'ai finalement couru que 17 kms, mais j'en paye le prix comme si j'avais couru un marathon.
Du coup, une sortie dimanche dernier dans la souffrance, et une petite d'une heure ce soir, tout de meme à 11,7 kms/heure. Mais je sens encore que j'ai les articulations douloureuses. Pour autant, je suis bien motivé, et je crois que je vais donc me remettre à chercher une petite épreuve dans le meme esprit pour le mois qui vient.
Par ailleurs, ce soir, j'ai couru avec mon Coach, et il était très abattu. En fait, après s'etre inscrit au célèbre trail des Templiers (67 kms), il a du abandonner pour cause de blessure et de manque d'entrainement. Il en était vraiment affecté, et surtout pleurait (presque au sens propre) sur son piètre état physique. Tout ça m'a rappelé qu'il y avait plusieurs facons de pratiquer sa passion : comme un professionnel, avec des objectifs de compet, ou comme un amateur sans véritable pression. Pour ma part, j'ai choisi mon camp, ce qui ne m'empeche pas de terminer chaque course en levant les bras comme si je l'avais gagnée. Tout ça pour dire qu'il faut etre cooooooooool, et se rappeler que c'est que du plaisir.
Pour finir, petit message personnel à l'attention de Patrick qui m'interrogeait il y a quelques jours pour me demander ce qu'etait un "echauffement". Et bien la réponse est assez simple. Aujourd'hui, tu es un coureur régulier, et tu connais ton rythme de croisiere, par exemple 11 kms/heure. Sur une séance programmée de 1 heure, ton echauffement, en pareille hypothese, tu le feras un peu "en dedans", c'est à dire aux alentours de 10 - 10, 5 kms/heure, et il devra durer 20 minutes. A la fin de cette premiere phase, tu seras "echauffé" mais pas éprouvé ni fatigué (tu n'auras pas forcé sur le coeur, ou encore on pourra dire que tu n'es pas parti trop vite) et tu pourras passer à des exercices plus techniques, comme le fractionné (dont nous pourrons aussi discuter), pendant encore 20 minutes, avant de ralentir gentiment pendant les 20 dernieres minutes à ton rythme d'environ 11 kms/heure.
Pour moi, par exemple, une séance bien construite d'une heure (ce que je ne fais pas si souvent que ça), c'est 20 minutes à 11,5 kms/heure, suivie de 15 fois 200 metres à 43-44 secondes avec 43 secondes de récup, et ensuite un retour au calme d'une vingtaine de minutes à 11,5 kms/heure. Après evidemment, on peut varier les plaisirs.
Voila, cher Patrick, j'espere avoir répondu à ta question.

On reprend tout depuis zéro

Ce matin visite aux aurores chez le podologue pour vérifier que les semelles sont toujours ok. Le verdict était immédiat: "il faut tout refaire, elles vont plus les semelles" :-(

c'est une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne d'abord, "c'est toujours mieux de mettre le doigt sur ce qui ne va pas". La mauvaise, "faut tout recommencer. A savoir: courir avec des nouvelles semelles c'est des séances de souffrances en perspectives".

je commence à en avoir marre, plus d'infos mardi en attendant Mr Ostéo m'a redit de ne pas courir: "je ne vous le conseille pas"