Ce n'est pas une énième note sur les nouveaux Parisiens qui squattent les cafés de Belleville le dimanche en fumant un narguilé...

Je suis un homme de principe et quand septembre arrive mes bobos aussi (voir ici et à pleins d'autres endroits sur ce blog).

Hier je suis parti avec Davis pour notre sortie du mardi et bien qu'ayant mal au mollet jamais je me suis dit "il vaut mieux pas que je cours aujourd'hui" preuve de mon autisme.
C'est sans faire tomber le suspens que je peux vous dire que j'ai morflé. La douleur (contracture ou crampe le débat est ouvert) était présente dès le début de la course et après un premier 500m sous surveillance j'ai bien été incapable de finir le suivant :-(

Pourtant niveau cardiaque / souffle tout allait bien, je me suis même offert le luxe d'un retour tranquille à bonne allure (4km tout de même) et ce même avec un mollet malade.

Ce matin inutile de dire que j'ai vraiment mal (au point d'appeler l'ostéo pour un rdv en urgence), la douleur se situe en bas du mollet. J'ai l'impression que le muscle est complètement contracté, crampe ou contracture ?