Les moments de satisfaction alternent en ce moment avec les périodes de fatigue.
Depuis le semi, je me rends compte que j'ai accumulé pas mal de fatigue, et que je ne me suis pas accordé de période de repos. Mais le problême, c'est qu'à un mois du marathon, il faut courir. J'envisage donc de m'organiser de la facon suivante : cette semaine, peut etre jeudi 45' cool, puis dimanche 2h15 de sortie avec un objectif à 26-27 kms. La semaine suivante, 2 sorties de chacune une heure tranquille. 3 sorties pour la semaine suivante. Et la derniere semaine avant M., repos absolu.
Du coup, Jérome, si tu es d'accord, voila le programme.
Sinon, une petite anecdote à l'attention des amateurs qui s'y mettent. On ecrit sans cesse qu'on progresse de facon tres significative si on court. Mais il faut se mefier. L'évolution fonctionne dans les deux sens. Jérome et moi avons un ami qui après un an d'entrainement est parvenu à achever un marathon. Bravo. Mais voilà, depuis, il a cessé de courir regulierement, il a pris du poids. Et aujourd'hui, son entrainement, c'est 40' à 9 kms/heure, deux fois par semaine. Conclusion, la course à pied, c'est une discipline exigente, dure, et surtout qui impose aussi de l'endurance dans l'entrainement. Quoi qu'il en soit, ami coureur qui a cessé de t'entrainer, je sais que tu vas t'y remettre. Alors bienvenue pour ton retour...