L'avantage de courir avec Jérome et/ou d'autres amis, c'est que la course devient un moment festif. L'inconvenient c'est qu'on s'habitue à courir entre amis, et que courir seul peut du coup ressembler à une punition.
Et effectivement hier soir, 20 heures 15, depart de la maison en longeant le bois de vincennes, pour une sortie en solitaire. Température proche ou inferieure à 0°, petit vent glacial. Difficile de dire que le plaisir y était.
En plus, dans la journée, j'avais eu une discussion avec mon coach, qui me disait que mon entrainement manquait de rigueur et d'objectifs; après reflexion, je dois admettre qu'il a raison meme si il est trop tard pour prendre de bonnes résolutions en prévision du marathon de Paris. Bref, petit moral de coureur à pied.
Tout de même, 52'30 de course, pour 11 kms parcourus, soit 4'47 au kilo.
Reste une question fondamentale : faut il courir jeudi, alors que le semi-marathon de Paris a lieu dimanche ?