Hier, pour cause de mauvais planning je suis parti tout seul et après le déjeuner. Deux raisons qui m'ont franchement poussé à me poser la fameuse question: "j'y vais ou j'y vais pas?". D'autant plus que la douleur à la cuisse se fait toujours sentir même si il y a du mieux.

Poussé par ma conscience je suis parti courir le ventre plein et seul. Direction mon chemin habituel pour une course en solitaire: la promenade plantée qui commence à Bastille. Cette sortie, la 2ème de la semaine pour ceux qui suivent, doit être longue mais je ne veux tout de même pas me blesser je pars donc avec comme objectif de faire 1h tranquillement soit 5'25 le kilomètre. Je fais attention aux premiers kilomètres qui me permettent de jauger ma cuisse, elle tient bien le coup malgré une douleur lancinante mais cela ne m'empeche pas trop de courir du coup j'allonge un peu la foulée. Arrivé au lac je programme 2 tours ce qui devrait me permettre de faire une course de 12km. Les sensations sont bonnes, il ne fait pas trop froid, l'air est frais mais je suis tout de même concentré sur ma cuisse. J'accélère dans la perspective des derniers kilomètres, ma Garmin me donne une course totale de 12,3km pour 1h03. Objectif atteint. Je fais quelques étirements et je fais prendre une douche glaciale à mes jambes (pas agréable du tout).

Après analyse du tableau des allures je me rends compte que ce n'est pas top régulier, faut vraiment que je bosse ca: