JogBlog: carnet d'entrainements et récits de courses.

Objectif 2007: Marathon de Paris

lundi 30 janvier 2006

J'y vais, j'y vais pas ?

Hier, pour cause de mauvais planning je suis parti tout seul et après le déjeuner. Deux raisons qui m'ont franchement poussé à me poser la fameuse question: "j'y vais ou j'y vais pas?". D'autant plus que la douleur à la cuisse se fait toujours sentir même si il y a du mieux.

Poussé par ma conscience je suis parti courir le ventre plein et seul. Direction mon chemin habituel pour une course en solitaire: la promenade plantée qui commence à Bastille. Cette sortie, la 2ème de la semaine pour ceux qui suivent, doit être longue mais je ne veux tout de même pas me blesser je pars donc avec comme objectif de faire 1h tranquillement soit 5'25 le kilomètre. Je fais attention aux premiers kilomètres qui me permettent de jauger ma cuisse, elle tient bien le coup malgré une douleur lancinante mais cela ne m'empeche pas trop de courir du coup j'allonge un peu la foulée. Arrivé au lac je programme 2 tours ce qui devrait me permettre de faire une course de 12km. Les sensations sont bonnes, il ne fait pas trop froid, l'air est frais mais je suis tout de même concentré sur ma cuisse. J'accélère dans la perspective des derniers kilomètres, ma Garmin me donne une course totale de 12,3km pour 1h03. Objectif atteint. Je fais quelques étirements et je fais prendre une douche glaciale à mes jambes (pas agréable du tout).

Après analyse du tableau des allures je me rends compte que ce n'est pas top régulier, faut vraiment que je bosse ca:

vendredi 27 janvier 2006

pas de 3ème course

pas de course aujourd'hui. Je constate que je ne suis pas le seul à un peu souffrir aujourd'hui car visiblement Tiouz est également au vert.

Vu le nombre de petits bobos que je me traine, je me demande si je ne suis pas parti trop vite. La semaine dernière j'ai fait plus de 40km ce qui est bien 10km au dessus de ce que je faisais les semaines précédentes.

Il va falloir que je me ménage sinon je risque de ne pas pouvoir m'alligner au départ ...

jeudi 26 janvier 2006

Crampe ou contracture ?

Hier départ pour une séance de fractionné mais un peu plus tranquille que d'habitude. Pas de piste cette fois-ci mais du fractionné grace à la Garmin qui permet de programmer une séance distance/temps de récup. Après donc 5km d'échauffement à une petite allure, à peu près 5'40 le kilomètre, on commence notre séance de fractionné avec au programme 6x500m en 2'10 + 1'40 de récupération.

Je dois avouer que malgré une douleur tenace à la cuisse gauche les premières séries se passent pas trop mal avec des résultats plutôt corrects, entre 2'05 et 2'01. Le 3ème est carrément hors temps avec 2'20 mais je suis sur que la Garmin à un peu déconnée mais j'ai tenu le coup.

Lors de la 5ème accélération j'ai bien senti mon mollet et ma cuisse au bord de la crampe mais j'ai tenu le coup, j'avais vraiment l'impression que ma jambe n'avait plus d'oxygène. Par contre après 200m dans la 6ème série j'ai senti que ma cuisse se contractait complètement et j'étais incapable d'avancer. J'ai donc laissé tombé la dernière accélération préférant ne pas me claquer, j'ai marché tranquillement pendant quelques minutes puis je suis rentré en trottinant. La douleur s'est un peu calmé sur le chemin du retour (heureusement car il me restait encore 2km avant de retrouver ma voiture).

D'ou la question du titre de cette note, simple crampe ou contracture ? La douleur est toujours présente aujourd'hui et du coup j'ai acheté du Décontractyl ainsi que du Fer en comprimé (ca fait pas de mal). Je suis bien sur preneur de tous les conseils que vous pourrez me donner, j'ai tout de même décidé de zapper la séance de Vendredi.

Bilan de la séance 11km pour 1h00 de course.

mercredi 25 janvier 2006

Visite chez l'ostéopathe

A cause de cette douleur persistante au niveau du talon j'ai décidé de reprendre rendez-vous chez l'ostéopathe. J'ai déja eu l'occasion de dire ici combien j'ai confiance en lui et d'ailleurs après 2 séances la douleur au talon est presque imperceptible mais je préfère ne pas prendre de risque.

Me voici donc qui énumère mes petits bobos:

- mal au talon - des fois ça rayonne dans le genou - j'ai mal également au niveau de la hanche gauche - bien sur la sempiternelle douleur au dos qui ne me lache que rarement.

Après ma longe liste, sa conclusion est simple: "bon ben on va tout reprendre depuis le début"

je peux vous dire que ce ne sont pas de vains mots, il ne m'a rien épargné et mon corps à craqué dans tous les sens. Je suis resorti de cette séance complètement fourbu, avec une grosse envie de faire dodo.

Ce matin je me suis réveillé encore un peu courbaturé mais globalement ca va pas trop mal (ca allait pas forcément très mal avant d'ailleurs).

Ce soir c'est le fractionné, j'ai comme consigne d'y aller mollo

Technorati Profile

lundi 23 janvier 2006

Le grand Est ...

Départ vers 9h30 pour cette sortie qui doit cloturer une semaine pas très glorieuse. Mes deux précédentes sorties ont été un peu poussives et je comptais bien me *refaire* cette fois-ci.

Direction Nogent en passant par Saint-Mandé et Vincennes, les sensations sont bonnes, les jambes tirent mais rien de dramatique et l'allure cible est toujours 5'25 le kilomètre. On arrive vite sur les bords de Marne, ce qui représente entre 6 et 7km de course, nous avions décidé de faire une sortie de plus de 1h30 donc inutile d'avoir les yeux rivés sur la Garmin, on court c'est tout.

On arrive rapidement au Perreux et comme il faut bien rentrer à un moment on prend le pont qui nous amène à Bry-Sur-Marne puis Champigny-Sur-Marne et enfin Joinville-Le-Pont, j'avais bien dit que c'était le grand Est ;-)

Là ca commence à faire beaucoup, surtout que je ne vois vraiment pas comment on va réussir à rentrer. Le compteur indique 16km et on est pas arrivé... Au niveau de Joinville on coupe à travers bois sinon il faut encore rajouter au moins 12km et je n'en ai pas le courage, on rejoint Charenton et enfin direction le lac de Vincennes.

Au final une sortie de plus de 20km pour 1h48 de course :-) Je suis satisfait, je ne suis pas trop fatigué et ca me rassure un peu sur l'état de ma forme.

vendredi 20 janvier 2006

Décrassage

Lorsque le réveil sonne à 6h15 le vendredi je suis tout le temps à deux doigts de laisser tomber mais bon la perspective de ne pas tenir le coup me fait me lever.

Départ donc à 6h30 pour 35' de footing dans les rues de la capitale. J'ai repéré sur Google Earth un chemin qui fait 6,5km ce qui devrait être parfait. Il fait doux ce matin du coup je ne mets pas mes gants et je tiens une foulée régulière. Les jambes sont encore lourdes de la séance de mercredi mais décrasser est justement l'objectif de cette séance. A 11km/h c'est vraiment agréable et les km s'enchainent sans gros efforts du coup ca laisse le temps de réflechir.

Au final 6,5km pour un peu moins de 35' de course, objectif rempli :-)

jeudi 19 janvier 2006

J'ai craqué ...

Hier départ pour une séance de fractionné sur piste. Le temps est doux avec une pluie très légère pas vraiment désagréable. Petit footing de 28' pour rejoindre le stade qui est grosso modo à 5km de notre point de départ, je sais déja que le retour sera difficile.

Une fois sur le stade on retrouve le *coach*, je pense qu'on peut appeler comme ça quelqu'un qui fait moins de 2h45 sur marathon :-). Il fixe rapidement l'objectif de la séance: 20x200m en 45s avec 50s de récup entre.

Les premières séries se passent bien et je tourne en 44s mais je sens petit à petit que le coeur à du mal à redescendre et que les secondes de récup passent de plus en plus vite. Arrivé au 9ème je craque et je suis incapable de repartir, dire qu'il m'en reste encore 11 !!!

Le *coach* me dit d'attendre quelques minutes et de repartir dès que je me sens mieux, j'obéis et j'attends 3min avant de reprendre. Comme au début les premières séries sont ok mais vite je sature et j'ai du mal à reprendre mon souffle pour repartir, je prends la décision d'allonger le temps de récup à 55s mais de garder 45s pour 200m. Au final 18x200m en 45s de moyenne, je n'ai pas réussi à faire les 20. J'aurais put continuer mais le principe de la séance n'est pas de sortir complètement exténué. Je suis parti trop vite et j'aurais du faire 48s au début et augmenter progressivement (erreur de débutant).

Il me reste encore 5km pour retourner à ma voiture, les jambes tirent et des crampes aux mollets apparaissent. Même si j'ai craqué je ne suis pas complètement mécontent de cette séance qui frôle tout de même les 14km (vraiment trop).

Vendredi j'ai programmé un footing de 45'.

mardi 17 janvier 2006

Pas la grande forme

En fait quand on veut courir un marathon il faut se préparer à en faire 2 (je sais je suis un peu confus). En fait la préparation au marathon est déja une épreuve en soi et j'éspère que la course n'est que l'ultime étape d'un parcours compliqué et fatiguant.

Je mets donc le réveil ce Dimanche pour aller courir (le réveil le Dimanche c'est vraiment déprimant), c'est censer être une course longue mais je sais déja que si on fait 14-15km ce sera bien. Les sensations sont bonnes mais j'ai le sentiment pendant la presque totalité de la course qu'elle n'a pas vraiment commencée.

C'est dingue les changements de forme, la semaine dernière j'étais bon et là je me traine. On respecte les 5'30 au km mais le coeur n'y est pas vraiment.

Au final un petit 13,5km (petite sortie longue) pour 1h10 de course.

vendredi 13 janvier 2006

Un petit tour ...

Réveil matinal ce matin, 6h20, pour une petite course de 30'. En effet je ne veux pas m'imposer trop de km tout de suite, je faisais grosso modo entre 25 et 30km par semaine avant de passer à 3 séances mais maintenant que la séance longue dépasse les 18km il faut faire attention.

Du coup j'ai eu l'occasion de choisir un nouveau parcours pour cette *mini* course. Quitte à ce lever tôt autant que cela soit agréable j'ai donc opté pour une course touristique ;-)

Départ de chez moi et direction l'île Saint Louis en passant par Bastille, ca représente grosso modo 1,4km puis 2 tours de l'île (1,2km le tour) et retour à la maison. La températeur était relativement douce du coup j'étais trop couvert, les sensastions étaient moyenne je dois avoir encore le corps fatigué de la séance de mercredi.

Vous remarquerez que la Garmin était complètement perdue, pas de signal avant Bastille et j'ai l'impression d'être le Jesus de la course quand on zoom autour de l'île Saint Louis à force de courir sur l'eau. Les données sont fausses mais j'ai tout recalculé avec Google Earth (quel outil fantastique).

Au final 5,5km pour 28' de course

jeudi 12 janvier 2006

Grisaille

Départ vers 20h00 pour une séance de fractionnée sur piste. Il pleut légèrement, je me plains pas car 30min avant c'était le déluge mais du coup le terrain est gadoueux (ca baptise les pompes). Il y a 4km entre le départ et la piste d'athlétisme ouverte le mercredi soir, nous parcourons cette distance à une allure de type "footing" soit 22', j'adore le vocabulaire technique que l'on peut retrouver dans les sites de pro du genre athlète endurance :-)

La population à cette heure est simple: quelques tapés qui font du fractionné comme nous et l'équipe féminine de rubgy qui s'entraine, je peux vous dire que c'est pas sex une équipe de rugby qui s'entrain sous la pluie...

Bon maintenant ca se corse car on atteint le coeur de la séance avec 10 séries de 300m, chaque 300m doit être parcouru en 1'10" avec 1' de récup entre. Ne me demandez pas comment on est arrivé à ces temps car c'est de la pure intuition (j'en connais qui doivent s'arracher les cheveux), mais en gros 1'10" pour 300m ca doit pas être trop loin de 95% de notre VMA et 1' de récup suit à peu près la règle "autant de récup que d'effort".

Tout cela n'est pas bien structuré mais on est d'accord pour dire que l'on ne suit que les grands principes de l'entrainement. Je ne vais pas détailler les temps de chaque 300m mais au final on a tenu le coup, c'est drôle de voir que les 3 derniers sont durs à tenir et que c'est ça qui est bon :-)

Retour tranquille au point de départ, je trouve que ces séances sont un peu longue car au final on à fait 12,5km pour 1h05 de course.

mardi 10 janvier 2006

désolé

petit problème de mis à jour qui à mis HS mon blog pendant 2j :-(

sincèrement désolé

lundi 9 janvier 2006

Objectif 1h30

Je rappelle que mon plan d'entrainement est assez simple, tout d'abord courir 3 séances par semaine avec une de fractionnée et une longue qui doit progressivement arrivée à 2h00.

Le Dimanche est donc réservée à la séance longue et pour la première fois on va faire un effort quant au choix du parcours, il y a rien de plus déprimant que d'avoir la sensation que l'on *cherche* ou faire des kilomètres. Départ comme d'habitude du bois de Vincennes et direction Nogent ou les bords de Marne sont, parait-il, propice à la course. La vitesse de cette course doit être celle du marathon, c'est à dire 5'25 - 5'30 le kilo. Après 3-4km de mise en jambe nous trouvons notre rythme et les kilomètres s'enchainent sans douleurs, c'est vraiment la bonne allure. Le parcours est franchement agréable et le temps aussi car il ne pleut pas mais le fond de l'air est très humide. La seule difficulté est la montée près du Pavillon Balthard, une bonne côte pendant 600m sinon c'est globalement plat.

Bilan de la course 18km pour 1h35 ce qui est un peu au dessus de notre objectif d'allure mais je me sens bien, j'ai même l'impression que ca pouvait continuer :-)

vendredi 6 janvier 2006

La flemme

J'avais prévu une sortie ce matin avec un levé à 6h15 pour 9km mais je n'ai pas réussi à me lever, peut être les sequelles de la sortie de mercredi.

C'est pas grave je me rattraperai Dimanche avec une sortie longue, objectif 20km

jeudi 5 janvier 2006

Une grosse sortie ...

Hier c'est donc la première sortie du mercredi de l'année. En général le mercredi c'est une sortie d'1 heure avec au programme du fractionné (en gros changement de rythme pendant la course), on va généralement retrouver 2 amis coureurs qui ont un niveau bien supérieur au notre et qui donc nous poussent vers le haut ...

Départ tranquille à partir du bois de Vincennes et direction la piste à coté de l'INSEP qui est ouverte le mercredi soir car il y a entrainement de rugby (ca c'est une bonne info).

On rejoint la piste en 30' (environ 5,5km), ca fait une drôle d'impression de voir le stade eclairé en plein milieu de la nuit balayé par un froid glacial, la température doit pas loin d'être en dessous de zéro. Du coup j'ai le sentiment que cette sortie sera plus structurée et donc surement plus dur.

Ca loupe pas car l'objectif est de faire 16x200m avec 40" de récup entre, la piste étant gelée on choisit l'option gazon à coté du coup ca sera dur de calculer la distance et ont optent pour 16x40" avec 40" de récup. Inutile de dire que les 8 premiers se passent assez facilement mais qu'après ca devient franchement dur, la sensation de cracher ses poumons est même assez présente pendant les 3 dernières séries mais je tiens bon. Le plus dur c'est qu'après il faut rentrer !!!

Au final une sortie de 1h10 pour (en gros) 13km, ca commence fort ...

lundi 2 janvier 2006

La première de l'année

Et franchement il en fallait du courage pour aller courir un lendemain de réveillon sous la pluie. Ce n'est pas tant que j'ai fait la fête le soir du 31 mais on se couche forcément plus tard et l'humeur le lendemain n'est pas à l'exploit sportif.

Mais 2006 est l'année de mon Marathon (enfin je l'espère) et je ne pouvais donc décemment pas rater cette première course. Après avoir motivé mon camarade de course nous voici au départ pour une heure dans le bois de Vincennes avec un objectif simple: courir et tenir sans que la motivation soit vraiment là. Les sensations sont bonnes et petit à petit l'allure augmente et les kilomètres passent, c'est tout de même génial de pouvoir courir plus d'une heure sans grande fatigue. J'ai constamment en tête mon objectif et ca m'aide à alligner les kilomètres. La course du Dimanche c'est également l'occasion de parler de sa semaine, des tracas du boulot...

Au final une course de 1h10 pour 13km, les 4 prochains mois risquent d'être dur ...